Rechercher

Jean-Pierre Sergent

FR | EN

Notes Besançon - 2005-présent

Facebook Twitter LinkedIn

Notes Besançon (2005-présent)

Les Notes sont des petits extraits de pensées, des citations d'auteurs lus, des témoignages d'expériences vécues ou des rêves et des transes initiatiques advenus durant mon cheminement artistique et spirituel.

NB :
Les titres d'expositions sont écrits en caractères majuscule.

Dégrader les rouges foncés avec du blanc > rose clair. ou avec de l'ocre jaune > Orange. (peintures précolombiennes de Teotihuacan)

Deep color of the sky > unchanging purity of the mind.

“The objects placed in these offering plates are the material manifestations of ch'ulel, the holy "soul-force" of the universe. Because ch'ulel resides in blood, red pigments-both cinnaber and hematitie were often substituted.” In Maya Cosmos, David Freidel, p. 244

L'importance de la transe chez les Mayas est-elle due à l'aliénation socio-politique ?

L'art est l'exutoire de la solitude.

Il y a plusieurs vérités qui coexistent. Je peux donc dire une chose et son contraire sans me contredire.

S'opposer à un système, c'est toujours faire partie du système par réaction. Le privilège de l'artiste est d'être ailleurs, dans la marge.

Est-ce que les mythes, légendes et rites sont présents pour souder le tissu social humain ou/et pour réintégrer l'homme dans l'univers ?

La question de Dieu ou du sacré est une question d'échelle. Une fourmi vivant à New York ne peut avoir aucune idée de la grandeur de la ville : ni des réseaux de distribution, des systèmes d'administration : police, pompiers, métros, réseaux d'eau, Maire élu tous les 4 ans etc. De même l’homme ne peut avoir aucune idée de l'organisation du Cosmos. Sauf par des réseaux d'informations créés pas l'homme et donc pouvant n'être compris que par lui. Le seul moyen d'appréhender le sacré est à l'intérieur de nous-mêmes et dans la contemplation.

Le plaisir semble sublimer même la plus grande solitude-souffrance.

L’art comme le concept esthétique semblent n'être là que pour apaiser l'angoisse de la mort.

L'image pornographique utilise les mêmes archétypes de soumission que l'image sacrée. Femmes déesses belles et généreuses, hommes surpuissants.

Je suis plus attiré par les gens qui pratiquent une discipline comme le yoga et qui sont reliés dans leur corps et leur esprit au système cosmique que par l'humain marchand. Est-ce que ces gens vivent un heureux rêve, une grande hallucination ou le sacré existe-il vraiment ?

Le français est d'une banalité et d'un conformisme incroyables. il ne vit qu'en critiquant les comportements des autres et il n'a pas de force intrinsèque ni d'identité personnelle, je ne parle même pas d'un début de sagesse ou d'une trace de spiritualité qui est totalement inexistante.

"L'extase, c'est coopérer à la divine création du monde." In L’infini turbulent, Henri Michaux

SKY UMBILICUS, titre du nouveau travail.

Mocassins blancs (waves pattern), dessin traits noirs, dessin fond bleu.

Les hommes préhistoriques peignaient des mammouths et des rhinocéros. Moi je n'en ai jamais rencontrés, alors je peins des femmes...

Quand on n'a plus de joie ou de peine à partager avec qui que ce soit, alors on se sent vraiment seul.

Je travaille avec les images préhistoriques et préindustrielles car je n'ai pas dans le vocabulaire pictural actiuel d'équivalent. Ces images correspondent aussi parfaitement à mon inconscient.

Titre : COSMOLOGY OF THE AFTER LIFE

La Beauté Ultime.

"L'art pour l'art" des artistes européens ne présente aucun intérêt !

L'homme seul face au désir,
Les entrailles de la terre,
Ça sent la mort et ça sent la vie.

IMAGES-OBJETS-MYTHES

Pourquoi ne pas redonner un pourcentage sur les ventes d'oeuvres d'art en salle des ventes pour aider la jeune création artistique ?

- "Hey man, buy me a painting...! Or I will fuck your wife and kill your children…!"

Assemblages iconographiques d'éléments transtemporels et transculturels des archétypes de l'inconscient collectif.

Il est fascinant de voir que l'Homme ne peut absolument jamais être libre de son corps. Juste après avoir pu se débarrasser des lois religieuses qui l'enchaînaient en occident, il retombe immédiatement sous l'emprise de la société de consommation. Je pense que l'humain ne sera jamais libre d'être.

L'art contemporain est : Insignifiant, débile, dérisoire, malsain, stérile, inhumain.
Jean-Pierre Sergent, le 27 mai 2006.

Dans une société qui n'a plus ni tabous, ni interdits, le rôle de l'art est peut être d'interdire ?

L'art en France aujourd'hui est un art pour une élite, qui tout en critiquant Disneyland, se crée ses propres centres d'attraction pour adultes débiles : Musées, institutions, Biennales.....

Le grand problème de l'artiste contemporain est qu'il n'est plus du tout intégré dans la structure sociale de la société. Le seul moyen d'être réintégré est de pouvoir vendre son travail en réintégrant ainsi les rouages du système économico-social.

Il faut être très innocent pour peindre et espérer la beauté.

Je veux impérativement réintégrer l'Humain avec ses rêves, sa folie, sa libido, ses faiblesses, son innocence et ses angoisses, dans ma démarche artistique.

L'art est intemporel.

L'art est l'écho des vibrations de la vie.

La spiritualité est liée au tissu social et à la communauté humaine. Dans les sociétés où les liens sociaux sont complètement détruits il est totalement normal de subir une crise spirituelle.

L'art n'est pas important en soi, ce qui est important c'est le rapport de l'art avec le public.

L'artiste crée pour réintégrer le processus de création de l'Univers.

Réintégrer le corps dans la dynamique cosmique.

Mes peintures sont les traces du dragon qui crache le feu.

YOU KILLED MY DREAMS!

Comment activer le processus d'identification chez les spectateurs et collectionneurs ? J'ai l'impression que les gens achètent seulement si ils peuvent se reconnaître. Faut-il parler de leur vide spirituel, de vin, de sport ou de bouffe ?

Ce qui transcende toutes les cultures, c'est l'énergie de la vie.

Compression Temporelle : Pour obtenir de l'énergie il faut comprimer le temps.

Intelligence Organique.

Mon travail est flexible, modulable, organique, et continu.

FIRE-WATER-FIRE-WATER, (transes du chaman sibérien).

Le corps en action est libre et intelligent. Ce qui le tue c'est la réalité cruelle et les structures sociales.

Rêve : Vulve avec rectangle rouge autour.

Les ornements des Déesses.

"Myriad are the paths to bliss". In Indian Erotic Literature

Mirror : Man-Animal-Self.

"Il n'est pas superflu néanmoins de voir dans ces débauches la continuation des plus anciens cultes dont le sens probable avait jadis été de replacer l'être humain dans un état de semi-démence, état animal peut-être, qui lui donnait momentanément accès aux anarchies sacrées."

"Sexes, matrices, jambes ouvertes, plaies crevées, autant de visions internes qui ne sont que l'au-dedans physique de l'être, dans sa solitude." In Erotique du Japon, Théo Lesoualc'h.

"La sélection sexuelle qui privilégie les teintes vives mais aussi les couleurs rares. L’attirance sexuelle s'oriente vers les variantes moins fréquentes et plus accrocheuses. Ainsi s'installe un équilibre dynamique qui mène à une diversité de plus en plus grande de l'espèce." In La fin des vraies blondes ?, Le monde 14.07.2007

SKY UMBILICUS : Naissance, vie, mort, mondes intermédiaires, transes, rêves, entre-vie (Bardo bouddhiste).

Remplir les surfaces par des images.

Peinture unité d'Espace-Temps.

Travailler avec des carrés vides (néant) entourés de cadres indiens.

À propos de la peinture Indienne du 18ème siècle : "Pure consciousness, the metacosmic void" in Ritual Art of India, Ajit Mookerjee.
Peinture réalisée au 18ème siècle, gouache sur papier. Cette petite œuvre est émouvante car elle ne représente rien, c'est juste un lavis de gouache de couleur beige entouré d'un encadrement floral.
L'avancée de la pensée philosophique, artistique et mystique Indienne sur la pensée occidentale démontre à quel point l'art est vain depuis la Renaissance. En occident nous commençons à parler du rapport vide / conscience en art et en science au milieu, voire à la fin du 20ème siècle avec la mécanique quantique, la théorie des cordes et les travaux des artistes comme : Yves Klein, Jackson Pollock, Barnett Newman et Morris Louis.

Les Fourmis construisent des fourmilières, les Peintres des peintures.

Il n'y a plus de communautés humaines, il n'y a que des solitudes.

Titre expo : VIDE COSMIQUE, MYTHOLOGIES ET RITUELS PORNOGRAPHIQUES ou VIDE COSMIQUE, TRANSES RITUELLES ET PORNOGRAPHIQUES

Dans les sociétés désacralisées, les rituels religieux ont totalement disparus (rites de vie, de mort, de fertilité, de passage). Ils semblent remplacés par les rituels pornographiques ou sportifs.

Perte du merveilleux.

Transe chamanique = Amour universel plus que sexualité.

Les Artistes sont les anges gardiens de la société. Quand vous marchez sur les chemins de la vie, il y a toujours un artiste qui vous accompagne.

L'artiste n'a pas de morale. Il utilise tous les moyens pour exprimer sa souffrance-jouissance face à la Vie.

Je ne comprends pas qu'une société dite civilisée ne puisse intégrer ses artistes dans le tissu social.

Sexualité + Culture (amour-tendresse) = Erotisme

La Pornographie sort de la sexualité pour entrer dans la bestialité et la culture populaire profane.

Nécessité de la violence ?

PAS DE JUSTIFICATIONS !!!

Monstres au regard froid.

La vie est chaude et ensanglantée.

Mes peintures sont de "simples étapes sur la voie de l'accomplissement." (Amaru)

La Vie et l'Univers sont des vides remplis de vibrations.

Luxuriance des dessins Mayas.

Feeding the Sun
Killing the sun

Mouvance et fluidité des mondes.

"Je tiens mon bras inerte comme une branche dessèchée. Au milieu de l'immensité de l'Univers et de la multiplicité des choses, je ne connais plus que les cigales." In Œuvre complète, Tchouang-Tseu

Il faut nourrir notre imaginaire.

L'art ne peut être qu'une mise en scène de la désespérance.

Rêve : j'ai rêvé que quelqu'un de ma famille ou ami m'achetait une petite sérigraphie et me donnait des billets d'argent froissés. Est-ce le signe prémonitoire d'une vente ?

Rêve : j'ai rêvé, après avoir lu un livre de Contes indiens, que je faisais l'amour avec une femme blanche très belle, sur un bateau à aube ; et après, sur terre je me battais avec un géant filiforme dans une ville comme Venise (décor De Chirico), pour la rejoindre.

Aujourd'hui nous assistons à la disparition de tous les mondes parallèles : Royaume des morts, monde des esprits, enfance, rêve, beauté, spiritualité, sexualité, amour, maladie. Tous ces mondes-moments "non productifs" sont éliminés de l'imaginaire par l'organisation du travail, la course à la consommation et à la superproductivité. Les inconscients personnels et collectifs n'ont plus la force de réintégrer ces entités humaines dans l'individu agité, qui se dévitalise et se désintègre dans des névroses mortifères.

Bouddhisme : interdépendance des êtres, beauté et illumination.

Références et réflexions spatio-temporelles sur le livre L’Univers élégant de Brian Greene :

"La théorie de la nature pourrait très bien vivre sur le fil du rasoir, à la frontière entre la cohérence et l'autodestruction."

"Cela signifie plutôt que les lois qui gouvernent les évolutions de l'Univers sont fixes et immuables."

"Les différents modes de vibration d'une corde fondamentale génèrent des masses et des charges différentes. les configurations vibratoires plus frénétiques ont plus d'énergie et plus de masse."

"L’effervescence quantique peut conduire à de nombreuses successions de création et d'annihilation de paires cordes-anticordes."

"Une chose est sûre : La supersymétrie fait partie intégrante de la théorie des cordes."

"La structure spatiale de l'Univers peut présenter à la fois des dimensions étendues et des dimensions enroulées."

"Il ne fait plus aucun doute maintenant que la notion intuitive de l'espace vide comme une scène statique, calme et déserte est complètement à côté de la plaque. Du fait de l'incertitude quantique, le vide regorge d'activité."

"C'est un état de grand désordre, de grande entropie." (Mesure du désordre d'un système physique)

Rapport d’énergie entre les trous noirs avec les transes chamaniques : "Des champs gravitationnels plus forts encore, comme ceux qui règnent autour d'un trou noir, provoquent un ralentissement bien plus important de l'écoulement du temps : Plus le champ gravitationnel est intense, plus la distorsion du temps est importante."
Ce texte semble parler des expériences de transes chamaniques avec une distorsion de temps et une accélération-augmentation du champ de gravité ?

Les Mangas sont un moment d'humour et de fantaisie dans mon travail, bien qu'ils véhiculent des idées et des violences que je ne partage pas avec la culture machiste Japonaise : infantilisation des fantasmes masculins et féminins, images impubères et pré-nubiles des femmes, incestes, surpuissance phallique des hommes, violence, soumission dégradante de la femme... Malgré tout, ces icônes des temps modernes réfléchissent le degré de désespérance et de solitude de l'Humain contemporain emprisonné dans ses désirs de paradis sexuels fantasmés.

"Mayan Diary" : Travail ludique de construction et d'assemblage modulaire aléatoire de formats carrés composés d'images itératives sérigraphiées sur Plexiglas. Référant à la complexité, aux coïncidences et synchronicités de la vie, l'unité spatio-temporelle, l'émerveillement, la transcendance, le chaos, la confrontation, le kundalini, les transes rituelles et chamaniques, la réciprocité et l'universalité. Le titre "Mayan Diary" signifiant "Journal Maya" n'est pas une référence littéraire, mais indique plutôt une présentation dans la continuité d'expériences de peintures quotidiennes qui permettent (mises ensemble), de former une oeuvre frontale, physique, monumentale. L'oeuvre est paradoxalement, à la fois une leçon d'humilité devant la vie et le quotidien, et un hommage vibrant à la colossale énergie vitale dans sa continuité extra-temporelle.

"La Kundalini est indifféremment désignée comme "énergie vitale", "énergie sexuelle" ou "énergie divine" selon les auteurs qui l'emploient et la tradition qui l'utilise." In Wikipedia.

Art = Matière vivante
Argent = Matière morte

En France il n'y a plus d'art, juste une réflexion sur l'art ; inintéressante !

Titre expo : EL SUENO DEL TIGRE

Il est des endroits au monde où la vie n'est pas aussi stérile qu'en France ! Et je veux parler de ces lieux là !

En France on rend toujours hommage aux institutions, mais jamais à la Vie !

"J'en profite pour dire au passage que la transmission s'effectue au premier chef par la culture et les oeuvres d'art." In Le mort saisit le vif, Le monde, Claude Lanzmann, 18.02.2008

"Toute l'iconographie que l'on observe était un moyen de communication, une sorte de langage pour eux qui n'avaient pas d'écriture." In A propos des murales Moche, Le monde, Duccio Bonavia

Même si lors du processus de civilisation nous n'avons perdu qu'une infime particule de bonheur, cela vaut la peine de la retrouver.

Le merveilleux a toujours été pour moi un monde où la souffrance n'existait pas ! (Rèf : enfance)

TRANCENDANCES, RÉSEAUX ET CONNECTIONS

Titre expo : FISHES, BUTTERFLIES & HUMAN SACRIFICES, or 4 DIRECTIONS

Ce n'est pas l'argent qui est dramatique, c'est le rêve de l'argent qui tue le présent.

Je suis en lutte contre l'uniformisation des imaginaires.

Synchronicité des événements.

Unité corporelle.

Pour les français l'art doit être explicable et rationnel, et si ils ne le comprennent pas, ils perdent pied, se sentent stupides et deviennent agressifs. Pourtant l'art chez tous les artistes du monde entier a une dimension irrationnelle qui reste inexplicable.

Etre artiste, c'est comme être végétarien : c'est avoir une hygiène de vie.

L'art sert au spectateur à se réidentifier à la vie, à l'univers.

"Il y a dans l'érotisme de l'homme une composante anarchiste et antisociale, une inquiétude quant à sa liberté qu'il admet lui même difficilement." In L'Erotisme, F. Alberoni

L'art ne peut changer la vie, mais il peut de manière brutale et définitive changer le rapport que nous entretenons avec la vie.

"Art and creativity have a fundamental role and act as an impulse in the planning of actions for a social responsible transformation of society. The active interaction and continuity between artists, professionals, managers, researchers, and social advocates puts into motion an energy that is inclined to produce tangible signs of change and innovation!" Programme de Citadelleart, Biella,Italie.

Politiquement mon travail est multiculturel et se situe dans le refus de l'uniformisation, de la globalisation et de l'anéantissement culturel.

L'imaginaire crée la structure sociale.

Trois choses sont fondamentales : L'Humain, l'Humain, l'Humain.

Plus on a désacralisé le monde, plus on a sacralisé l'argent.

Cosmic symbols in the Madrid Codex.

Les artistes lucides veillent, mais le reste du monde dort d'un sommeil de plomb et sans même rêver.

Interdépendence des êtres : Beauté-Illumination. Plus d'accès à l'inconscient (agitation).

Faire le vide pour se remplir par la puissance de l'Univers : Métamorphose.

J'aime l'art avant que les sociétés n'aient étés construites, les périodes archaïques.

"Queen of the Universe riding a red mule." Title of a Nepalese tantra painting.

La peinture c'est de l'énergie pure.

La beauté n'est pas une valeur bourgeoise comme le pensent les français, mais une valeur spirituelle transcendante.

Paradoxe : La transe chamanique est à la fois intra-corporelle et extra-corporelle.

Travail paradoxal, très compliqué et très simple à la fois.

Il est très dur pour moi de vivre dans un monde vide. Peut être ai-je besoin de remplir le monde?

Expo Salines : TOTEM, RITUAL & GENETIC PATTERN

Dessin, schéma, quadrillage génétique, diagramme.

Plus la contrainte sociale est grande, plus la sexualité devient violente.

Mon travail présente des champs de confrontation et d'harmonie entre images et patterns.

Les images, figures, représentations rituelles sont en général l'expression d'expériences personnelles : Visions chamaniques, transes rituelles ou tantriques, liberté dans la sexualité et la spiritualité, rêves, émerveillement devant la beauté et la cohérence des systèmes de pensée animistes.
Les motifs répétitifs ou patterns, représentent le tissu social et les liens génétiques, les structures spatio-temporelles et physico-chimiques dans lesquelles nous vivons. Ces motifs sont à la fois contraintes et libertés puisque ils sont universels (fusion de l'individu dans l'énergie de l'univers), et aliénantes car répétitives et transcendantes.
C'est aussi une réflexion sur la façon dont les sociétés gèrent les pulsions sexuelles et les violences collectives et individuelles.

L'intelligence biologique collective des Humains ne fonctionne plus, contrairement à ce qu'il se passait dans les sociétés traditionnelles.

Aux Etats-Unis, business et culture sont liés, alors qu'en France, ils sont différenciés.

Les sociétés primitives avaient une prise directe et une maîtrise sur leurs mondes. Elles n'étaient pas dépassés comme nous par toute la technologie et toutes les informations qui nous brouillent la lecture du monde. Elles étaient en parfaite harmonie avec leur environnement et leur univers et les chamanes pouvaient faire pleuvoir ou appeler le gibier. Elles avaient en quelque sorte une maîtrise et une gestion de l'environnement que nous n'avons plus. Aujourd'hui on peut toujours essayer de faire des prières pour faire baisser le prix du pétrole ou faire monter le prix du dollar, je ne pense pas que cela arrivera, alors que les indiens, eux, pouvaient faire pleuvoir.

Grille génétique - Présence.

Appauvrissement de notre imaginaire, car nous sommes toujours confrontés à notre propre création.

Harmonies et dissonances dans la continuité historique.

La pensée magique.

Peinture épique, épopée mystique.

Transcendance, réseaux et connections.

Titre : DÉSÉQUILIBRE, TRANSES, MÉTAMORPHOSE

Sensualité : Les femmes marchant avec leurs clitoris en érection.

Conflits : Individu > Structures sociales > Nature.

L'homme contemporain a perdu son instinct de conservation.

Mystico-cosmique.

Confrontations, Juxtapositions, dualités et harmonies entre la figuration du corps, du monde matériel et de l'esprit avec ses patterns répétitifs et sa structure biologique géométrique intime. De la matière génétique intemporelle, la mémoire du temps profond inconscient et des structures socioculturelles et généalogiques tribales.

"Gribouillis, Bondage & Géométrie Sacrée", titre peinture.

Il y a quelque chose de sacré dans la sexualité qui est intangible et innommable, mais que l'on peu rapprocher de l’Art ou des pratiques spirituelles.

3 petits extraits du livre The Blood of Kings de Linda Schele :

"The scene depicts a bloodletting rite that took place on October 28 709. The king, Schield Jaguar, holds a huge torch, which suggests that the rite took place in a dark interior space or at night. In front of him, his kneeling wife, Lady Xoc, pulls a thorn-lined rope through her mutilated tongue. The rope falls to a woven basket, which holds blood-spotted paper and a stingray spine. Her lips and cheeks are smeared with dotted scrolls, symbolic of the blood she sheds to sustain the gods. Lady Xoc's face has a curiously blank look, considering that she is engaged in an act of self-mutilation. Perhaps she is in a trance inducted by massive blood loss."

"This Maya carving of ruler Lady Xok depicts her experience of a supernatural vision after performing a sacrifice of her own blood. Like many ancient American rulers, Maya elite like Lady Xok, acted not only as political rulers of their community, but also the spiritual ones."

"The vision arrives with the moon riding on its back, because the moon is a symbol of the fundamental causal relationship between the vision ritual and the king, who was the prime giver of blood and, thus, central to maintaining order in the universe."

Nous sommes vraiment à l'époque de Sade où tout devient frénétique et les gens s'agitent dans la sexualité comme si le monde allait disparaître demain. (Le fanatique désir de jouir dans la destruction de la société, l'appocalypse.)

La spiritualité fait partie de la culture humaine.

"Plus on est vacuité, plus on est plénitude." Maître Eckhart

"L'œuvre n'apparaît jamais raisonnée et vidée d'émotions. Au contraire, elle dégage plutôt un aspect sensible et poétique. Peut-être, pour Cage, est-ce une manière de prouver l'existence dans le monde d'une présence divine. Il semble penser qu'a partir du moment où l'homme imprègne les objets de ses propres idées, de ses envies et de ses intentions, il empêche le divin de prendre place dans les choses. Ainsi, l'intention de Cage (puisqu'il en a quand même une) est donc de libérer les images et, à travers elles, la perception visuelle des attachements culturels et éducatifs que l'homme y introduit facilement. De cette façon, il songe à leur conférer un espace dans lequel le divin peut s'incarner." In Ecrire sur l'eau : L'esthétique de John Cage, Ulrike Kasper

"On savait depuis longtemps que Jung s'était intéressé à l'Orient, mais on connaissait surtout ses textes sur le bouddhisme - qu'il s'agisse du zen ou du bouddhisme tibétain. Sa profonde relation avec la tradition indienne du tantrisme nous est révélée ici par son séminaire sur le yoga de la Kundalinî - une forme de yoga où les images symboliques ont le plus de force, et où l'image cosmique qui réside en chacun de nous est le plus systématiquement, et parfois le plus violemment, sollicitée." In Les Energies de l’âme, C. G. Jung

La souffrance et le plaisir sont toujours une présence.

La disparition de l'aura et de la présence dans les oeuvres d'art correspond exactement à la disparition de l'affection, de la tendresse, de la compassion et de l'amour chez les êtres humains.

Simultanéités : référence le Voyage en Orient de Gérard de Nerval, rencontre avec les ancêtres, le Tout et le Rien, l'Unité Cosmique.

L'image érotique est importante car c'est elle qui permet de construire l'identité humaine.

Mes peintures sont comme des Tankas tibétains avec leur violence, leur cruauté et leur spiritualité.

Je ne parle pas d'orgasmes mais de transes sexuelles là où l'imaginaire rencontre les êtres imaginaires.

"Les peuples sans écriture, comme les anthropologues se sont plu à les nommer, sont parvenus à inventer une communication totale, au moyen des chants et des mythes. Pourquoi est-ce devenu aujourd'hui impossible dans notre société industrialisée ? Faut-il réinventer la culture ? Faut-il revenir à une communication immédiate, directe ?" In Discours du prix Nobel par J.M.G. Le Clézio, 7.12.208

Ce n'est pas l'inspiration que je trouve dans les sociétés primitives ! C’est une raison de vivre !

Communication : Ce n'est pas tellement la communication avec les autres qui est un problème aujourd'hui mais plutôt la communication avec nous-mêmes, les êtres humains n'ont plus de Soi.

La beauté mythologique à l'état pur. (période archaïques des pré-sociétés)

Inonder le "Working Process" de rituels, sacrifier pour recréer le sacré et les divinités.

L'art est un espace intermédiaire entre la conscience et l'inconscient.

La structure intime géométrique du monde.

- 1 - Image & violence = Chaos
- 2 - Pattern, conscience, lucidité, apaisement = Ordre

Image > masculin
Pattern > féminin

Artiste, miroir de la comédie sociale.

Le monde est fluide et tous ceux qui veulent empêcher cette fluidité sont des barbares.

Je suis persuadé qu'il y a une géométrie sacrée de l'univers et un rapport intemporel à la beauté et à la permanence-impermanence des choses.

"The Black Darling Kâli dancing the cosmic dance on the breast of Eternity." In Kali: A Feminine Force, Ajit Mookerjee

"Et le sillage de crainte que creuse dans cette mer de verdure la course du jaguar, celui que les anciens Mayas appelaient Balam : le "maître du temps, seigneur de la nuit, souverain de l'inframonde". El Mirador, mère des cités mayas, Le Monde, 13.03.2012

Images pornographiques : Culture populaire contemporaine.
Iconographie préindustrielle : Culture élitiste.

Nous sommes dans un processus de dé-civilisation.

L'érotisme est vraiment la seule puissance qui s'oppose directement et courageusement à l'idée de la mort. La spiritualité est juste un ersatz.

Je veux faire une peinture de mystique, de malade mental et d'obsédé sexuel.

Travail sur le rituel et l'épopée mystique.

Titre expo : "Porns Graffitis and Sacred Patterns"

Montrer la variété de la pensée humaine au travers de sa diversité iconographique, sans jugement de valeur ni de volonté démonstrative.

Le public regardant mon travail s'attend à voir un match de tennis à Roland Garros (intemporalité de l'art bourgeois français) ou un parcours de golf ! Alors que je leur montre de la corrida et des sacrifices rituels... Malgré toutes mes explications, ils sont toujours persuadés de voir un match de tennis, c'est désespérant…! (Je ne suis partisan ni de la corrida, ni du tennis, c'est juste un exemple !)

"Où l'œuvre commence-t-elle ? «Elle ne commence pas», s'amuse Louis Dandrel qui «ne se souvient plus» de la première note depuis qu' «elle tourne en boucle». La polyphonie participe à l'impression de «mouvement immobile» dégagée par la peinture, à travers «la vibration des couleurs»." In Les «Nymphéas» mis en musique, Le Figaro, 29/05/2009

FLUX COSMIQUES / GUERRES COSMIQUES

Extraits du livre Les quatre soleils de Jacques Soustelle :

"Ainsi les hommes savent que, les dieux aidant, une bataille de plus a été remportée sur le néant."

"Mais le soleil refusa de se mouvoir si les autres dieux ne se brûlaient pas à leur tour. C'est ainsi que les dieux se sacrifièrent et que, depuis lors, les Aztèques, qui se considéraient comme "le peuple du soleil", furent condamnés à les imiter, afin que la mécanique universelles puisse continuer de tourner.
- Le sang des humains, c'était en quelque sorte l'énergie du monde ?
- Tout à fait, et il en fallait en permanence pour lutter contre cette tendance à la dégénérescence, contre l'entropie."

Tlazolteotl, déesse Aztèque de l'érotisme.

Work-in-progress.

"La mémoire collective conserve quelquefois certains détails précis d'une théorie devenue depuis longtemps inintelligible... Des symboles archaïques d'essence purement métaphysique... La mémoire populaire conserve surtout les symboles qui se rapportent à des théories, même si ces théories ne sont plus comprises." Au sujet de l'art populaire, Mircea Eliade fait très justement remarquer que son origine est métaphysique et qu'en fait "Les symboles primordiaux qui par dégradation, sont devenus de simples motifs décoratifs, ont toujours des sens métaphysiques." Mais le conteur populaire ne prend pas de libertés avec son sujet, même lorsqu'il ne le comprend plus ; il préserve au contraire bien mieux la forme des histoires et des thèmes de l'ancien temps que l'artiste littéraire, lequel est beaucoup moins scrupuleux, et de là le passage du mythe et du rituel à l'épopée, puis de l'épopée au récit romanesque, et enfin de celui-ci au roman réaliste." In La Doctrine du Sacrifice, A. K. Coomaraswamy

Mon art est un art intercesseur et ostentatoire, afin de capturer l'attention des esprits.

"Ils ont fait de l'argent leur maître, ces immondes crapauds terrestres." In Le Roman de la Rose, Guillaume de Lorris et Jean de Meun

Le rituel crée le lien social.

Devant les rites & rituels de passage, l'artiste n'a pas forcément une réponse, mais au moins il pose des questions.

L'Art est une question de présence !

Une fourmi n'a pas conscience qu'elle construit une fourmilière !

La mort, c'est un instant d'arrêt dans la vie !

Randomness > entropie, caractère aléatoire.

GRAFFITIS, YANTRAS & SEXUAL RITUALS, July 2009

MANGA, YANTRAS Y OTRAS COSAS

"Les sociétés indiennes ne séparent pas leur destin et avec le destin du cosmos ; l'univers et la société, la nature et la culture formant un tout. C'est ainsi que tout se passe dans la société a un effet immédiat dans le cosmos." In Chronique des Indiens Guayaki, Pierre Clastres.

Memorie of an ecstasy (climax), desire.

Nous sommes dans des sociétés de confrontation et d'extermination systématique de toute pensée autre que commerciale.

L'art n'est possible que dans les pré-structures sociales des sociétés archaïques et antiques. C'est à ces époques là qu'il prend sa grande dimension humaine et émouvante.

Les cultures antiques, la souffrance, le désir de jouir, la beauté, l'extase devant la vie...

Quid de la métamorphose, où est le royaume des morts ?

Nous sommes entrés dans une société post-culturelle.

Titre catalogue : MAYAN DIARY, THE PLEXIGLAS PAINTINGS

Titre : CARNETS DE VOYAGES

"S’il est un mot polysémique, chargé de sens variés et multiples, c’est le mot de « social »." Jean Baudrillard

Le travail des artistes est peut être de remplir des mondes vides.

Rayonnement Cosmique : "En 1965, deux radio-astronomes, Penzias et Wilson, déploient une antenne adaptée aux radio-fréquences de faible intensité pour capter les émissions se satellites artificiels. Ils découvrent par hasard un rayonnement parasite d’une longueur d'onde de 7.35 cm. Ce rayonnement ne varie pas selon les saisons et provient de toutes les directions de l’univers." In Les fossiles du big-bang, Le Monde, 08.03.2008

L'image est l'accompagnatrice de la solitude Humaine.

Monde disharmonieux et chaotique <-> Monde harmonieux et spirituel.

Titre : FRAGMENTATION, MÂYÂ, SURIMPOSITION

"Mâyâ, a plusieurs sens dans les religions indiennes. Mâyâ est la déité principale qui crée, perpétue et régit l'illusion de la dualité dans l'univers phénoménal. Pour les mystiques indiens, cette manifestation est réelle, mais c'est une réalité insaisissable. Ce serait une erreur, mais une erreur naturelle, de la considérer comme une vérité ou une réalité fondamentale. Chaque personne, chaque objet physique, du point de vue de l'éternité, n'est qu'une goutte d'eau d'un océan sans limites. Le but de l'éveil spirituel est de le comprendre, plus précisément de faire l'expérience de la fausse dichotomie entre soi et l'univers."

"MAITHUNA : Le terme sanskrit maithuna désigne les représentations à caractère explicitement érotiques figurées sur les temples indiens. Ce terme dérive du mot mithuna qui signifie : couple, paire, union, accouplement. La signification de ces sculptures n'est pas clairement élucidée et peut varier selon le contexte: motif propice lié à la fécondité, représentation de rituels tantriques, évocation de l'union entre l'âme individuelle et le divin…" In Wikipédia

Les peuples primitifs vivaient en total accord avec leur inconscient individuel et collectif, ce que nous ne sommes plus capables de faire ; nous n'avons plus d'inconscient !

"Toute conjonction des contraires effectue une rupture de niveau et aboutit à la redécouverte de la spontanéité primordiale."

"La créativité des primitifs a atteint son apogée sur le plan religieux. Cela suffit pour leur assurer une place dans l'histoire universelle. Mais, pour cela, il faut que nous fassions l'effort de comprendre correctement ces manifestations religieuses." In Mircea Eliade

L'iconographie picturale Occidentale est passive, alors que celle des Cultures Précolombiennes est Indiennes est active.

Herméneutique : Théorie de l'interprétation des signes comme éléments symboliques d'une culture.

"L'érotisme se différencie de la pornographie en ce que la pornographie ne définit que ce qui est montré (c'est-à-dire la relation sexuelle humaine montrée explicitement) tandis que l'érotisme ne définit que ce qui est ressenti (c'est-à-dire l'excitation sexuelle)." In Wikipédia

Titre : RÉALITÉS MULTIPLES, MIROIR, MAITHUNA

Vide, Dualité, Multiplicité

La culture nous sert à apprendre à partager les expériences de la vie.

Quelque part la peinture rejoint la philosophie et la sagesse spirituelle.

L'inintelligibilité du monde ?

"La séduction est païenne, l'amour est chrétien. C'est le Christ qui commence de vouloir aimer et se faire aimer. La religion devient affect, souffrance et amour, ce dont n'avaient cure les cultures et mythologies archaïques et antiques, pour qui la souveraineté du monde réside dans le jeu réglé des signes et des apparences, dans les cérémonials et les métamorphoses, donc dans des actes de séduction par excellence." Jean Baudrillard

Réalités multiples qui se superposent, sexualité, mort, beauté, patterns.
Coexistence et associations.

"Pour activer au mieux leur fréquence, l'Uwishin (chaman Jivaro) doit aussi pouvoir fixer longuement son esprit sur des images de vrombissement, des colibris ou des libellules en vol stationnaire, par exemple, tous les sens se combinant dans l'expérience de la transe pour faire du corps une grande vibration immobile." In Les lances du crépuscule, Philippe Descola

"Earth is the region of the fleeting moment." Ayocuan, poète Nàhuatl

Le rôle de l'art est de changer le mode de pensée : Sortir de la pensée linéaire pour entrer un moment dans la pensée cyclique intemporelle.

Dans nos sociétés contemporaines, l'Anima est morte.

"On était venu voir de la peinture et on repart avec de la philosophie…!" Visite d'atelier de M. Raymond Bas, vendredi 13 juillet 2010.

"Je crois au parallèle entre la création musicale et la création du cosmos, entre la pulsion qui possède les musiciens et celle de la nature depuis le Big Bang, ce besoin d'embellir le monde avec du nouveau." Hubert Reeves

Les Français ont beaucoup de culture, mais pas assez pour pouvoir sortir de leur culture !

Les jours de chance sont peu nombreux et quand ils arrivent, en général, il pleut ! (phrase d'un rêve)

Titre d'expo : LINKS & COSMIC GAMES

"Le Véda reste toujours cette force agissante singulière qui manifeste le fondement dynamique de l'univers."

"Je suis content de voir que "la création" est en marche toujours.
Tu sais comme nous autres, pauvres humains, avons besoin des artistes pour nous sortir de la réalité quotidienne....et nous éviter de buter dans des "murs" trop ternes...!" Bernard Nageote, journaliste

Mon travail représente les dernières traces des combats d'oppositions entre les sociétés multi-culturelles et notre société globale mono-culturelle, ainsi que les dernières confrontations des tribus nomades avec les civilisations sédentaires.

L'argent, le sexe, la barbarie et la pornographie valeurs de l'immédiateté de notre quotidien déritualisé et désacralisé en opposition frontale avec la sagesse, la spiritualité, la beauté, l'humanité, la patience, les temps cosmiques et les patterns sociaux-culturels des sociétés traditionnelles.

La principale confrontation étant le rapport du temps avec son accélération liée à la vitesse de transmission des informations.

La peinture est le lieu du rituel.

La peinture est une expérience physique plus qu'intellectuelle. Pour peindre comme Fra Angelico, il faut avoir la foi ; pour peindre comme les artistes Mayas, il faut avoir fait l'expérience des transes chamaniques ; et comme Le Caravage, il faut avoir la rage de vivre !

Pour perpétuer le monde et les cycles cosmiques, les Aztèques et les Mayas pratiquaient des sacrifices humains, moi je peins des peintures !

Les religions monothéistes ne sont qu'une immense mystification narcissique.

Les artistes : nous sommes tellement fragiles dans un monde qui pense à autre chose.

Perte de l'appartenance cosmique au profit unique de l'appartenance sociale.

Art, misère, témoignage.

Rêve : j'ai rêvé que toutes les étagères s'écroulaient dans mon atelier. Faut-il continuer à créer et travailler dans cette misère ? Je rêve également de routes qui ne mènent nulle part, sinon dans des petits sentiers de montagne boueux et impraticables !

Un monde sans résonances cosmiques !

I am full of emptiness.

Titre 2011 : SUITES ENTROPIQUE (Quantité physique qui mesure le degré de désordre d’un système.)

Expo Musée Courbet : NATURE, CULTURES, L'ORIGINE DES MONDES

Pas de nostalgie des temps passés, mais réactualisation des choses qui sont éternelles.

Récupérer des images et des pensées fragmentaires, fractales et dissociées pour recréer une continuité frontale, harmonique et vivante.

Surabondance de réalité et de sexualité pour créer une zone intermédiaire de rupture du niveau de perception chez le spectateur.

A propos du jardin de Ryoanji à Kyoto : "La forme du jardin répond à un ordre mystérieux. Seule la forme peut nous permettre de comprendre ce qu'est le vide." In Les Clochards célestes, Jack Kerouac

"En un sens, chaque moment de débauche est une insurrection privée de brève durée contre les conditions statiques de la société. Le sexe, bien sûr, est le symbole universel de la vie..." Jack kerouac

"Profusion myriadique". A propos de Sur la Route de Jack Kerouac

Mon travail contient les mêmes anachronismes que les rêves.

L'argent est une réalité, mais pas une finalité.

Cosmovisions / Inframondes.

Titre d'expo : SEX, PATTERNS & COLORS

Trois extraits des Commentaires sur le Mystère de la fleur d'Or par C.G. Jung

"La lumière de la conscience se prépare à se détacher des puissances vitales pour entrer dans l'unité ultime et indivise, dans le "centre du vide.”"

"Dieu habite dans le vide et la vitalité les plus extrêmes."

"Tout ce dont nous sommes conscients est image, et que l'image est âme."

Quelque part, j'ai l'impression que l'on m'a volé ma culture d'être humain et j'aimerais me la réapproprier, en particulier le culte des morts et le rapport à l'infini, au vide cosmique.

Quelle est la réalité ultime de l'être humain ? Quelle est la réalité ultime identitaire de l'être humain ?

Vision / Mouvance
Fusion / Fluidité
Images / Structures

Le sexe et la mort sont les bruits de fond incessants du Monde.

Il faut arrêter de produire, arrêter de consommer, redonner de l’énergie à la terre, détruire les systèmes économiques existants, détruire les religions existantes. Non pas repenser le monde, mais laisser la vie se développer librement, comme les rivières, les tornades, les volcans… alors la vie, les sociétés humaines et la nature retrouveront leurs équilibres.

"Chaque trait de mon pinceau est l'aboutissement de l'énergie la plus profonde de mon cœur." Sengaï

KARMA-FORCE & CULTURE-ENERGIE (Ecrire un texte)

Titre : Les Dakinis ou la peinture sauvage

"Les Dakinis : sont des déités féminines de l'hindouisme et du bouddhisme vajrayāna, importantes dans les pratiques tantriques du bouddhisme tibétain. Elles sont des guides et des déesses initiatrices, éveillant les forces cachées au plus profond de l'être, elles figurent souvent en attitude de danse, sous un aspect juvénile et représentent l'inexistence du soi et la vacuité." In Le Japon d'Edo, François Macé

La triade des phases cosmiques : création, préservation, dissolution.

L'Univers cosmique : évolution-involution / expansion-rétraction.

La beauté est la quintessence de la vie.

Prénom dans un rêve : Zèloè.

"Un tableau, surtout quand il s'agit d'une icône, est un objet qui nous regarde et nous transforme à notre tour en tableau". Jacques Lacan

"En fait pour un véritable adepte du Tantra, la compréhension de la vivante énergie du cosmos en terme de structures, formes et couleurs n'est pas une question d'imagination ou d'hallucination. Cela est réel.” In Le Mythe de la liberté, Chögyam Trungpa

Giles Deleuze : "L'art libère la vie que l'homme a emprisonnée". (Rèf : Goethe)

Définition : Objectivation, désubjectivation, réification, chosification, marchandisation. chosifier, chosiéfier. Philosophie : Réduire à l'état de chose par une démarche de l'esprit une personne ou un concept abstrait. Synonyme : matérialiser, réifier.    

Assemblage de peintures : œil de la conscience universelle multi-facettes.

La Nature : Une Énergie sans culture ?

"L'éthique ça n'existe pas dans l'art, parce que l'éthique et la moralité sont toujours liées au temps, la morale change toujours, alors un artiste ne peut pas avoir de morale car sinon il est figé sur le temps !" Anselm Kiefer, artiste

Titre expo : NARCISSIC BODIES

La surabondance et la surcharge d'informations et d'émotions érotiques doivent emmener le spectateur directement dans la transcendance spirituelle.

Titre expo : SERGENT'S BLUES

"Tout y ramène à la nuit de l’origine, au grand jadis, à la source, au sentiment océanique, à l’avant-monde, à l’outre-langage." In La nuit sexuelle, Pascal Quingnard

Il faut regarder mes œuvres monumentales comme des coupes transversales d'une fourmilière ou d'une société humaine, ce n'est pas l'extérieur de l'architecture et des choses qu'il faut voir, mais l'intérieur, le cœur et le nœud vital de la machinerie qu'il faut appréhender d'un seul regard...

Les bruits de fond des sociétés humaines sont : la mort, la sexualité, la souffrance et la solitude.

Les images érotiques = mouvement + énergie.

Un flux d'images continu, ininterrompu.

ARTISTE AS A SHAMAN / IMAGES AS MEMORIES

IL FAUT REINVENTER L'IMAGINAIRE

IMAGES-SCULPTURES

LE CORPS ANIMAL

CROQUIS-PENSÈES

Les Mayas travaillaient la pierre comme de la dentelle et même leurs sculptures étaient des peintures.

Titre : WHY NOT THE TIGER ?

La vie est un déséquilibre thermodynamique permanent.

"Une fois, on m'a demandé ce que je pensais de la vie. J'ai répondu : du moment que j'ai une femme auprès de moi, advienne que pourra !", aimait plaisanter Niemeyer, architecte.

"La visiteuse : - Pourquoi ne peignez-vous que des femmes ?
- l'artiste : je n'ai jamais vu un paysage aussi beau qu'un corps de femme !" Dans la scène mythique avec le jeune peintre libidineux recevant deux belles femmes dans son atelier dans le film L'Avventura de M. Antonioni.

Trois extraits de textes de D. T. Zuzuki in Le Bouddhisme Zen :

"L’idée doit être celle de l'instantanéité de l'action, d'un mouvement ininterrompu d'énergie vitale."

"Et voici les fleurs célestes tombant en pluie tandis que la terre tremble !" Siueh-teou

"La vie est comme une peinture soumiye qui doit être exécutée une fois pour toute, sans hésitations, sans interventions de l'intellect, sans que la moindre correction soit permise ou possible. Car dans la peinture soumiye, le moindre coup de pinceau sur lequel on repasse une seconde fois devient une tache, la vie l'a quittée."

Satori = Peintures paroxystiques

Pour moi l'art est une vérité ultime !

"Je contemple le secret de la création. Quand ma curiosité sera satisfaite, j'enfourcherai l'oiseau immense pour m'évader de l'univers et errer librement au pays du néant et de l'infini. Comment veux-tu que je m'intéresse au gouvernement des hommes ?" Tchouang-tseu

"Memento mori est une locution latine qui signifie « souviens-toi que tu mourras ». Elle désigne un genre artistique de créations de toutes sortes, mais qui partagent toutes le même but, celui de rappeler aux hommes qu'ils sont mortels et la vanité de leurs activités ou intérêts terrestres." In Wikipédia

"Le Tao-tö king, «livre sacré de la Voie et de la Vertu», réconcilie les deux principes universels opposés : le yin, principe féminin, lunaire, froid, obscur qui représente la passivité, et le yang, principe masculin, qui représente l'énergie solaire, la lumière, la chaleur, le positif. De leur équilibre et de leur alternance naissent tous les phénomènes de la nature, régis par un principe suprême, le Tao.«Tout le monde tient le beau pour le beau, c'est en cela que réside sa laideur. Tout le monde tient le bien pour le bien, c'est en cela que réside son mal.»" In Tao Tö King, Lao-Tseu

"Les hommes ne diffèrent et même n'existent que par leurs œuvres". Claude Levi-Strauss

Title: WOMEN'S BODIES

Alternances : images-patterns

Petits extraits du Véda in Les Hymnes Spéculatifs du Véda

"Va-t'en, maître de la pensée,
écarte-toi, voyage au loin !
Au loin cours dire à la Néantise :
La pensée du vivant va de maintes manières !"

"Hommage au souffle ! Sous son contrôle est cet univers.
Il est le maître de toutes choses.
Tout a en lui ses assises."

"J'ai embrassé tous les êtres,
afin de voir le fil tendu du sacré,
là où les dieux, ayant atteint l'immortalité,
se sont dirigés vers leur commune demeure."

Du point de vue pécunier, l’art est un combat sans aucune victoire possible !

"For the ritual artist, the making of a work of art is a way of living by which the principles of cosmic order are experienced and communicated." In Ritual Art of India, Ajit Mookerjee.

J'ai pour vocation d'être artiste et non pas martyr !

La mort et la jouissance sont les seuls moments où on ne s'appartient plus !

De manière primaire, animale, faire de la peinture c'est un peu créer son costume de séducteur pour une parade rituelle amoureuse afin de séduire le public. Comme les bêtes mâles ou les femelles arborant leurs plus beaux atours, déployant leurs magnifiques couleurs et formes extravagantes, en chantant ou criant leurs chants et brames en dansant leurs danses érotiques lors des périodes de rut…!

Les directeurs des centres d'art contemporains français sont pour la plupart des cuistres, des indigents du cœur, des sans-abris de l'intelligence !

"In a culture like ours, long accustomed to splitting and dividing all things as a means of control, it is sometimes a bit of a shock to be reminded that, in operational and practical fact, the medium is the message. This is merely to say that the personal and social consequences of any medium—that is, of any extension of ourselves—
result from the new scale that is introduced into our affairs by each extension of ourselves, or by any new technology." In The Medium is the Message, Marshall McCluhan

"Imbéciles mortels ! Vous croyez être maîtres d'éteindre les passions que la nature a mises dans vous. Elles sont l'ouvrage de Dieu. Vous voulez les détruire, ces passions, les restreindre à de certaines bornes. Hommes insensés !  Vous prétendez donc être de seconds créateurs plus puissants que le premier ? Ne verrez-vous jamais que tout est ce qu'il doit être, et que tout est bien ; que tout est de Dieu, rien de vous, et qu'il est aussi difficile de créer une pensée que de créer un bras ou un œil ?" In Thérèse Philosophe, Boyer d'Argens

"Le lac immense de sa sagesse tirait son eau de sources antiques - son cœur, tel un miroir, reflétait les âges anciens." In Kojiki, Chronique des faits anciens japonais

Travail radical et excessif, comme une expérience limite.

VANITIES: SEX, DEATH & BUTTERFLIES

Petits extraits des 108 Upanishads traduits par Martine Buttex :

"Septième chapitre 23ème section - Infini et joie : Ce qui est l'infini, c'est cela la joie. Il n'existe nulle joie dans le fini. Seul l'infini est joie. C'est donc indéniablement l'infini qu'il faut rechercher.
- Ô Vénérable, je me mets en quête de l'infini."

"Des milliers de fois auparavant - J'ai vécu dans la matrice d'une mère - J'ai pris plaisir à une grande variété de nourritures - Et je fus allaité à tant de seins maternels - Je naissais, et mourais de nouveau - Et continuellement, je renaissais une nouvelle fois." In Garbha #4

"Thousands of times before
I lived in a mother womb
I took pleasure eating numerous kind of foods
And I have been suckling on so many mother's breasts
I have been born and been dead again
And endlessly, I came to be born again"

"Il est de la nature de l'Atman de percevoir le monde sous formes de matières consommables aussitôt qu'il est perçu*, et il est tout aussitôt consommé par Brahman.
* C'est là l'effet du détachement (vairagya) : le yogi accompli continue de percevoir le monde, mais il digère tout aussitôt les impressions captées, sans plus y penser, de même qu'on ne pense plus à la nourriture qu'on vient d'ingérer." In Uttarakanda

"I-47, Dans le monde, quelque soit l'objet que l'on considère, il ne s'agit que d'un processus vibratoire de la conscience, et non d'une entité permanente.”

“V- 94, "Je suis uni à celui qui demeure à la pointe du brin d'herbe, dans le ciel, dans le soleil, dans chaque être humain, dans les montagnes, et même dans les divinités"... pensant ainsi il ne connaît plus la souffrance." In Annapurnna

"Le désir, la matrice, le temps du désir,
Celui qui manie le tonnerre (Indra), la grotte,
Ha Sa, le vent, le nuage, le roi des cieux,
Et de nouveau la grotte, Sa Ka La et l'illusion :
Telle est la sagesse primordiale, qui nous embrasse,
Mère de l'immense univers." In Tripura #8

Polychronie (mélanger plusieurs temps à la fois).

Utiliser le Désir pour annihiler de désir !

Je veux peindre la Māyā : L'illusion... les mondes illusoires. Car peindre la Māyā c'est paradoxalement peindre l'Unité.

Titre : Myriadique Māyā  / Māyā, Truth or Illusion (Des Myriades de Soleils)

WOMEN BODIES, YONI-FIRE, YONI-DESIRE

AIR - FIRE- SUN - MOON - WATER

LA DOCTRINE DU MIEL OU L'INTERDEPENDANCE DES OBJETS CREES

REALITE DE LA REALITE : LANGUE DE FEU, ECLAIR & LOTUS BLANC

SEX, CONSCIENCE & EMPTINESS (VOID)

SOUL SWAN

MYSTERIOUS LIBIDO-DESIRE

THE MAYA GAMES

WHITE SOULS & SEXUAL BODIES: THE GOD'S FOODS

AME BLANCHE & CORPS SEXUES : LA NOURRITURE DES DIEUX

LA MAYA : DÉMIURGE OU ILLUSION ?

COSMIC MAN INTO THE WORLD OF FIRE

LE DÉSIR, LA MATRICE, LA GROTTE ET LE LOTUS BLANC

"Ces sexes mâles et femelles aux tailles démesurées prennent d’ailleurs la dimension cosmique d’organes sacrés. L’effet de loupe qui, dans les estampes, est l’équivalent graphique d’un gros plan de cinéma X souligne leur importance : grotte vaginale, montagne phallique. Ce sont les outils qui président à la Création de l’univers et les enfants japonais sont éduqués à les traiter aussi respectueusement que possible, car de ces organes dépendent non seulement notre énergie vitale, notre avenir mais notre pouvoir de résilience." In Pourquoi y a-t-il des enfants dans les Ukiyo-e ?, Agnès Giard, Libération, 26.12.2013

Parfois je m'interroge sur le bien fondé de mon travail qui est à forte connotation érotique. Dans ce pays, la France, où celui-ci ne me procure que des ennuis financiers ainsi que le mépris d'un public inculte...!
Et puis, un peu après, un ami artiste meurt… et sa disparition me bouleverse ! Alors j'ai encore plus envie de travailler sur l'érotisme, la libido, la sexualité, les corps de femmes en transes orgasmiques et les forces vitales cosmiques qui sont les seuls barrages universels contre l'insoutenable cruauté de la disparition des êtres chers...!

A une certaine époque l'art avait une importance vitale, car il était le seul moyen de rapporter les événements historiques de la tribu, de témoigner des pratiques rituelles, des temps des semences et des récoltes ainsi que des voyages de l'âme des morts dans l'au-delà. Avec l'apparition de l'écriture, cette vocation quintescentielle de l'art à perdu de son importance pour ne devenir aujourd'hui qu'une affaire plus ou moins décorative et financière...

Mythologies = Tragédies ?

Le Temps du rêve des aborigènes d'Australie est un temps plein.

Petits extraits de La Vie Divine par Sri Aurobindo :

"Pour nous remettre les idées en ordre, rappelons que tant que l'homme vit dans la Mâyâ inférieure, il est anesthésié, et est soumis à l'agitation de ses sens, il est incapable de discerner la vérité de l'illusion, il vit constamment dans l'erreur, le trouble."

"Il verra la multiplicité et non l'unité. Il sera l'esclave de son ego et s'identifiera à lui. Il sera pris dans le cycle de la naissance et de la mort. Sa relation avec Dieu sera superficielle. Cependant Mâyâ est aussi la puissance de manifestation de Brahman, « Le moyen de salut qu'il offre à l'âme humaine »."

"Mâyâ est donc à la fois celle qui révèle Dieu et ce contre quoi l'homme doit lutter pour obtenir sa libération."

Aujourd’hui encore, nous sommes devant la bibliothèque d'Alexandrie qui est en train de brûler ! Et que fait-on ?

Les français sont des indigents, des pauvres gens, des bourgeois stupides, fats et orgueilleux, des barbares sans intelligence…! La France est l'état bourgeois par excellence, quoi de plus viscéralement bourgeois qu'un président de la République française !

Il me semble étrange de faire et de créer un art hors et sans rituel.

L'état de création est un état naturel et heureux ! (écrire un texte sur l'état de non-créativité de tous les métiers pratiqués dans la société contemporaine)

Mes installations murales sont construites comme si chaque panneau avait sa propre vision et son œil spécifique sur le monde, un peu comme une vision panoptique au cent yeux regardant partout et inondant le monde ! (+ Energie cohésive, Réf : Upanishads, p. 703)

"Au fond de leurs abysses maritimes, un cachalot et une pieuvre se croisent et s'ignorent en silence ; telle mouche s'attache au plafond avant de zigzaguer dans la pièce, importune ; un vautour en chasse plane au-dessus de la canopée forestière ; souple, un crotale se glisse, vite, sous les lianes courbes de la jungle... puis-je imaginer voir les millions de mondes différents que chacune de ces bêtes voit ?
Si leurs yeux reçoivent la lumière et la traitent à leur manière, que dire alors des feuilles qui font vivre arbres et plantes de la même clarté ? Que dire aussi des éclats de mica dispersés dans le rocher ou des coloris chatoyants déployés autour du diamant ? Des étoiles dans la nuit ? Certes, et chacun de nous à sa manière, nous voyons un monde, le nôtre. Et si nous changions de point de vue, pour une fois ? Et si nous considérions un monde qui voit, un monde ensemencé de milliards d’yeux qui nous regardent ?" In Yeux, Michel Serres

Sur-désir / Non-désir

Mon passage à New York a été pour moi une révélation, une initiation, un devenir... Un peu comme si j'avais été auparavant incomplet, sous-développé, prétentieux et stupide. Comme ces négatifs que l'on révèle dans les bains photographiques ou ces pucelles botticelliennes,  virginales, impénétrées, indéflorées qui découvrent brutalement et soudainement l'extase du ravissement sexuel...

La pensée Cosmique plus que la pensée magique.

The painting as it is.

Quelques passages à lire pour mieux comprendre la série des Suites Entropiques :

"S’interpénétrer profondément tout en gardant son propre éclat."

"Toutes les sphères des sens et champs de perceptions
S'interpénètrent, tout en gardant leur propre éclat ;
Elles agissent l'une sur l'autre alors même qu'elles s'unissent,
Tout en gardant leur place et leur apparence propres."
In L'Identité du relatif et de l'absolu, Shitou Xiqian

À propos du format carré en forme de mandala et de l'accumulation d'images superposées dans un grand ensemble mural :

"Un mandala offre une image ou un modèle de cet ensemble universel (le corps universel) avec au centre, le Bouddha Vairochana représentant le monde de la vacuité ; se déploient à partir de ce centre toutes les formes qui peuvent exister. Ce centre est toutes les formes possibles, toutes les formes possibles sont ce centre, ceci parce que ce centre est un point sans dimension. N'étant rien, il n'exclut rien ; n'excluant rien, il est tout."
In Le Cercle infini, Bernie Glassman

Les français sont d'une bêtise, d'une lourdeur et d'une gravité imbéciles et indécrottables...!

"L'occidental est ignorant de l'univers psychique ouvert par le toucher ; c'est pourquoi, amoureux, il perd la tête. Les artistes font exception et inspirent, de ce fait, de la défiance parce qu'ils peuvent pénétrer dans des mondes subtils très divers."

"L'Europe continue de faire fausse route. Notre civilisation basée sur le fric ne vaut rien du tout. Ce n'est pas l'argent qui compte c'est l'esprit.
L'argent tue l'esprit."
In Bribes de sagesse, Ella Maillart

Quelques passages d’Antonin Artaud :

"J’ajoute au langage parlé un autre langage et j’essaie de rendre sa vieille efficacité magique, son efficacité envoûtante, intégrale au langage de la parole dont on a oublié les mystérieuses possibilités." 1932

"Or ce que je dessine ce ne sont plus des thèmes d’Art transposés de l’imagination sur le papier, ce ne sont pas des figures affectives, ce sont des gestes, un verbe, une grammaire […]. Aucun dessin fait sur le papier n’est un dessin, […] c’est une machine qui a souffle […]. C’est la recherche d’un monde perdu et que nulle langue humaine n’intègre et dont l’image sur le papier n’est plus même lui qu’un décalque, une sorte de copie amoindrie. Car le vrai travail est dans les nuées." In Dix ans que le langage est parti…, Lettre sur le langage, Antonin Artaud, 1947

Sortir du temps linéaire pour entrer dans la Présence.

Art-Présence : l’Art me permet d’être présent au Monde. 



A ajouter en introduction du texte sur la beauté ce passage de La flamme de l'attention par Krishnamurti :
"Quand nous voyons une montagne merveilleuse, couronnée de neige sur un ciel bleu et les vallées profondes qui sont dans l'ombre, leur grande splendeur et leur grande majesté nous absorbent complètement ; pendant un moment, nous sommes complètement silencieux car leur majesté nous envahit, nous nous oublions. La beauté est là où vous n'êtes pas. L'essence da la beauté, c'est l'absence de "moi". L'essence de la méditation, c'est d'explorer le renoncement au moi."



L'Image (sacrée ou non) est la chose qui nous accompagne constamment et le plus profondément, le plus réellement dans l'intime et le Soi.



NARCISSISTIC WOMEN BODIES

 

BONES & FLOWERS (Metamorphosis)



Le corps pour survivre à besoin de se nourrir d’images d’extases. D’où l’importance des images pornographiques dans une société complètement désacralisée…!



"Les images utilisées suggèrent le retour à un état primordial de non-différenciation : l’unification du Soleil et de la Lune traduit la “destruction du Cosmos” et, par conséquent, le retour a l’Unité originelle." In Sur l’érotique mystique indienne, Mircea Eliade



PAINTING-SILKSCREEN



PEINTURE-SYMPHONIE-SYMBIOSE

THE SILENT WHITE CHRYSANTHEMUM

Petits extraits des livres d'Alexandro Jodorowsky :

"Le chrysanthème blanc, il est silencieux. C’est lui qui répand le silence. Il est blanc, il est pur, il est unique, il est ce qu’il est." In Le doigt et la lune



"L’acquisition de la fluidité est comme une pierre qui tombe au milieu d’un lac (le miroir du Soi). De ce choc surgit une onde circulaire qui donne naissance à une plus grande, les cercles continuant à se multiplier jusqu’à couvrir toute la surface de l’eau. L’expansion de la conscience est ainsi, mais avec une différence : le lac mental est infini…" In Mu, le maître et les magiciennes

"Elle, satisfaite, me murmura à l’oreille : - “Un squelette s’est assis sur mes pupilles, qui mord mon âme entre ses dents.” Puis avant de s’endormir, incrustée dans ma poitrine, elle soupira : - “Nous avons donné un orgasme à ma mort.”"Phrase de Stella, in La danse de la réalité



Aspiration à la pureté.



PEINTURE-PEAU



ALCHIMIE : LES PLACENTAS DU DÉSIR



"Je frissonne. Jamais, jamais plus je n’aurai chaud dans mon sang et dans ma chair…" In La nuit des temps, René Barjavel



Pour émettre beaucoup d’énergie, il fut en absorber beaucoup. (Réf : en physique le soleil est un corps noir).



DEATH AND ORGASMS



L’art contemporain est intrinsèquement superfétatoire !



L’art surpasse la réalité matérialiste (rapport entre transcendance et réel, mondes cosmiques traditionnels où la réalité spirituelle était plus transcendante que l’art, qui n’était plus que la trace, la mémoire de cette transcendance).



Mon art est à la fois paradoxalement très spirituel et très politique.



Absence de hiérarchie !

"La raison qui fait que l’amour s’attache à la beauté extérieure, c’est que l’âme, elle-même belle, s’éprend de tout ce qui est beau et a du penchant pour les figures parfaites." In Le collier de la colombe, Ibn Hazm



"J’avais enfin compris une idée à laquelle je crois toujours : l’art se trouve au cœur de notre être le plus intime et il fait partie de la nature des choses tout aussi sûrement qu’un arbre, un lac, un nuage. Quand nous l’ignorons, même en tant que spectateurs, nous en sommes diminués pendant tout notre bref séjour terrestre." In La route du retour, Jim Harisson



Les Mayas avaient une foi profonde dans l’ordre cosmique de l’univers.



PERMANENT STATE OF DESIRE



CONSTRUCTIONS, STRUCTURES, CRÉATIONS



Extraits des Entretien TV en français de Jiddu Krishnamurti, 1972 :
"Ne pas avoir d’images veut dire vraiment de mourrir, de mourrir chaque jour sans peur, de mourrir intérieurement chaque jour. De ne pas avoir d’attachement, de possessions, de plaisir de possession !

- Mais sans images qui êtes-vous ?

- Rien ! Pas de problèmes, pas de conflits, pas de séparation, pas de division, pas d’attachements…
"

EROS & PATTERNS



Ma peinture est l’outil de ma pensée.



Mon travail est une profonde affirmation de la Vie !



"Any art worthy of its name should address life, man, nature, death and tragedy." Barnett Newman, American artist



"Je ne lâcherai pas. Je m'incrusterai dans la Vie. Je déploierai toute ma volonté. Je n'ai pas fini d'être. Se souvenir que : ce qui vit a vécu et vivra. Nous sommes nos morts comme nos morts sont nous. Nous sommes Dieu comme Dieu est nous. Nous sommes Vie comme la Vie est nous. Parlons de Dieu! Parlons de Dieu! Que toute cette pourriture du monde de l'argent et de l'inculture qui nous étouffe parte en poussière autour de nous. Parlons de Dieu! J'ai mis ma vie à chercher à être moi-même. Pour ce faire, car il est probable qu'on peut le faire différemment, je me suis retiré des hommes à l'âge où il est aisé parmi eux de briller. Mon temps a été occupé à m'édifier, sans souci de plaire ou de déplaire. Mon travail, qui fut intensif, est le résultat de cette rigueur." In Carnets XV, Louis Calaferte



L’art est comme le désir ! C’est un principe de vie !



"La volonté est plus forte que le monde. Tout doit céder devant la volonté. Car elle est de Dieu. Une pure et puissante volonté peut tout!" In La vie de Vivekananda, Romain Rolland

"(On parvient à l’amour divin par l’amour charnel, disait Saint Bernard) Shiva est le principe du plaisir érotique non de la fécondité. Errant dans la forêt, il répand son sperme par des pratiques masturbatoires. Il inspire le désir, la folie érotique. Son fils Skanda est né sans l’intervention d’un élément féminin. Toute la beauté, toute la joie du monde se manifeste par une explosion érotique. Les fleurs jettent leur pollen au vent. La fécondation n’est qu’un accident de parcours dans une manifestation de joie érotique. L’éros ne connais pas de différence de sexes, d’objet. C’est une impulsion intérieure qui s’élance vers la beauté, vers l’harmonie. La création du monde est un acte érotique, un acte d’amour, et tout ce qui existe en porte la marque, le message. Tout est organisé dans les êtres vivants en fonction de cette expression de plaisir, de joie, de beauté, de bonheur, qui est la nature divine et secrète de tout ce qui existe." In Shiva et Dionysos, Alain Daniélou

Pas de beauté restrictive.

L'extase provoque toujours un mouvement tourné de l'intérieur (des tripes, du sexe) vers l'extérieur (un monde fusionnel & spirituel).

"Je me suis vu enfant, homme, femme tour à tour, mourant comme les autres, par hasard ou par destinée ; mon âme a parcouru toute l’échelle humaine, j’ai été roi, empereur, cacique, artiste, bourgeois, soldat, Grec, Indien, Américain, Français même. Il y a six heures, je suis mort en Chine." In L’Âne d’or, Gérard De Nerval

Il y a quelque chose dans l’érotisme qui sort de l’ordinaire… de transcendant !

Un artiste c’est : une conscience en mouvement.

Art = anti-business

Images de Bondages : Mélange d’immédiat et d’éternité, visage de la mort et de l’extase.

Chaque culture représente l’extase de manière différente : les Christs en croix pour l’occident, les sacrifices humais pour les Aztèques et les Mayas, les femmes en extase chez les Japonais, les images de Bouddha chez les asiatiques etc…

Á propos de Grenouille dans Le Parfum, Patrick Süskind :
"Il ne partait pas pour faire fortune avec son art, il ne tenait même pas à en vivre, s’il pouvait vivre autrement. Il voulait extérioriser son monde intérieur, rien d’autre, son monde intérieur qu’il trouvait plus merveilleux que tout ce qu’avait à lui offrir le monde extérieur.

Cent mille parfums paraissaient sans valeur comparés à celui-là. Ce parfum unique était le principe supérieur sur le modèle duquel devait s’ordonner tous les autres. Il était la beauté pure."

Danses & chorégraphies (texte Shakti-Yoni)

"L’Amour est une réalisation de soi par l’impulsion de l’esprit et de l’imagination, qui sollicite l’oreille, la peau, l’œil, la langue, le nez. Mais l’Amour principalement, c’est la recherche des plaisirs : profiter de leurs fruits et de l’expression de soi dans l’excitation sensuelle provoquée par des attouchements spéciaux. S’initier aux plaisirs avec le Kâmasûtra en compagnie de citadins raffinés et experts. […] Mais la vie sexuelle, par elle-même, est une vie animale au jour le jour, et sa conduite n’est pas digne d’un écrit, selon les Maîtres." In Le Kâmasûtra

L’ART EST UNE INJONCTION À ÊTRE HEUREUX !

Il semble que la culture japonaise ait su entretenir un rapport archaïque aux choses et aux êtres. En effet, les japonais(ses) semblent donc avoir garder en présence dans leur imaginaire une place pour les anciens rituels et leurs innombrables dieux, choses que l’occident a balayées définitivement de son inconscient, tout d’abord avec les monothéismes, puis avec l’athéisme et le capitalisme.

"Il parlait de lui et de ce qu’il voyait
pour que chacun pût partager sa joie
et son cœur lumineux s’épandait sans limites
et rien n’était trop humble pour son amour."
In Le livre de la pauvreté et de la mort, Rainer Maria Rilke

"Nous avons abandonné les dieux pour des déchets putrides,
car les dieux ne font rien pour séduire. Il sont l’être,
rien que l’être, un excès d’être,
mais ni odeur ni appel. Rien n’est aussi muet
que la bouche d’un dieu. Aussi beau qu’un cygne
sur la surface sans fond de son éternité,
ainsi va le dieu, et il plonge, et il épargne sa blancheur."
In Poémes à la nuit, Rainer Maria Rilke

REVELATION AND MYSTERIES

ONOMATOPOEIAS EROTICAS

L’art est un voyage extatique.

"Accomplir sans agir et trouver sans chercher." In Traité sur le Ciel, Xun Zi

La beauté est une extension dans l’espace ; une affirmation, une incarnation du plaisir et du développement spirituel.

"C’était plein de bêtes comme un gros ruisseau de fourmis. Et, là-dedans, des images s’éclairaient puis s’éteignaient comme les choses qui vivent dans les rêves."

"Qui peut savoir jusqu’où le dieu a pensé ma vie ?
Qui peut connaitre à l’avance toutes les formes prêtes dans l’ombre et qui ne sont encore que de l’air ?"

In Le serpent d’étoiles, Jean Giono

* L’aphélie (Aphelion (en) est pour un objet céleste en orbite héliocentrique, le point de l’orbite terrestre le plus éloigné du soleil, le 4 juillet.

Peintures incantatoires.

Il y a une très forte volonté chez moi de régénérer le monde, et l’utilisation presque exclusive d’images érotiques, d’extases et d’orgies y contribue grandement !

"L’acte sexuel est dans le temps ce que le tigre est dans l’espace." In La Part maudite, Georges Bataille

"Il faut peut-être retourner à une diffusion plus solitaire et plus clandestine de l’œuvre d’art. Horror pleni, error pleni. Il faudrait mettre au point un moyen de montrer les œuvres comme jadis la musique savante à l’écart de la Cour. Come jadis Sainte Colombe.[…]
Réserver une poche à la rareté quand elle est devenue extrême, une loge au cœur de la solitude, une crevasse à la non reproductibilité."
In Sur l’idée d’une communauté de solitaires, Pascal Quignard

"Antonio pensait à ce chemin ouvert dans le ciel par où quelque chose venait et touchait la terre. Il entendait au fond de lui des désirs, du vent et des bruits de fleuve." In Le chant du monde, Jean Giono

RYTMS & VARIATIONS AROUND WOMEN PUSSIES

VERTICALES VESTALES

Complexité combinatoire (à propos de mon travail)

CARTOGRAPHIES DE L’EXTASE ET DE LA MORT

Dans l’extase et dans la mort il y a le même problème de géolocalisation. Où vat on, où est on ? Plus dans le corps en tout cas ?

EROTICALS BODIES & GESTURES

MECANIQUE COSMIQUES DE LA JOUISSANCE

CELESTIALS BODIES INTO SEXUAL POSSESSIONS

COSMOS MECANICALS SEXUALS POSSESSIONS

LÉVITATIONS ORGASMIQUES

"Lorsque le grand roi tua le mendiant là-bas, au gué, il ne se mit pas à rire, comme j’ai dit. il se senti fort affligé, et prononça ces paroles : "L’art est l’art, et digne de tout sacrifice. Emportez ce cadavre et priez pour l’âme nue."" (Histoire du pont de Nikkô)
In Lettres du Japon, Rudyard Kipling

"Le visage ne serait qu’adorable s’il n’y avait ces yeux comme un puits sans fond où vit je ne sais quelle extraordinaire connaissance, quelque chose qui est à la fois sans âge et millénaire, quelque chose d’immémorial. Ce regard venait à moi de la plus haute antiquité et il ne venait pas seul. J’ai vu toute l’histoire de l’Arabie dans les yeux d’une petite fille, tout ce qui demeure vivant et invisible, là où la mort et le temps croient avoir fait leur œuvre d’oubli.
C’était, soudain, comme si toutes les civilisations, que l’on dit disparues parce que leurs royaumes et leurs dieux ont mordu la poussière, avaient secrètement manqué leur rendez-vous avec le néant.
[…] J’ai dormi dans des maisons bâties avec les pierres des lieux sacrés où avaient adorés les dieux aux noms perdus les premiers rois du monde.
Mais c’est dans le regard d’une petite fille que j’ai rencontré vraiment ce qui reste des millénaires, des royaumes et des empires lorsqu’ils disparaissent au fond des siècles : l’indéfinissable survie d’un éphémère qui venait vers moi des temps les plus anciens, comme si courait à travers les âges le fil d’or d’une souveraineté humaine plus fabuleuse que tous les royaumes et plus forte que tous les néants."
In Les trésors de la mer Rouge, Romain Gary

FRAGMENTS, INFORMATIONS, GÉOLOCALISATIONS

ET PUIS, IL FAUT BIEN PEINDRE LES SIRÈNES !

To me art is an adventure into an unknown world, which can be explored only by those willing to take the risk.” Mark Rothko

Rêve : J’ai découvert sur mon répondeur quatre messages que mon père y avait laissé juste avant de mourrir, il y a sept mois déjà, et que je n’avais pas écoutés. Il me disait que son cœur était fatigué et qu’il allait bientôt partir. Dans son dernier message, il me susurrait de ne pas renoncer ! Merci papa, non je ne renoncerai pas !

Without magic, there is no art. Without art, there is no idealism. Without idealism, there is no integrity. Without integrity, there is nothing but production.” Raymond Chandler

Contrairement à la peinture traditionnelle (dite de chevalet), qui est presque toujours une fenêtre ouverte de l’intérieur de soi vers l’extérieur, vers le monde ! Inversement, ma peinture est plutôt une peinture intimiste et sacrée, posé sur l’intérieur de l’être comme une nouvelle projection d’images inversée tranquillement dans la matrice dev rêve.

Dans le rêve, maintes fois mon âme part se promener dans un paysage splendide.” In Ryôkan, Moine errant et poète.

ENCHEVÉTREMENTS MYSTIQUES

DÉSIRS, STRUCTURES & CHAOS

SILKSCREEN ACTION

PARVATI’S DREAMS (Kalidasa)

À New York, la Vie et l’Art vont dans le même sens, la même direction, alors qu’ici, en France ils sont diamétralement opposés et iréconsilliables.

L'art, qui devrait être la plus joyeuse extension de la vie, est en France la plus triste !

Art contemporain français = degré zéro de l’ambition spirituelle.

Le rôle de l’artiste est peut-être de prendre conscience du temps cosmique (Égypte).

UNLIMITED DESIRE

PETITES LITANIES OFFERTES AU MONDE

Il faut parfois une certaine ascèse pour pouvoir découvrir les choses importantes dans la vie.
Pour moi l'art est un espace de vie et de survie, mais en France, c'est un espace mort.

Mes peinture sont la reviviscence de la vie.

Ma peinture est un principe transmutatif.

"L'érotisme est l'une des bases de la connaissance de soi, aussi indispensable que la poésie." Anaïs Nin

IMAGES & DREAMS, THE DHARMA-MĀYĀ

"C'est la māyā, le voile de l'illusion, qui recouvre les yeux des mortels, leur fait voir un monde dont on ne peut dire s'il est ou s'il n'est pas, un monde qui ressemble au rêve, au rayonnement du soleil sur le sable, où de loin le voyageur croit apercevoir une nappe d'eau, ou bien encore à une corde jetée par terre qu'il prend pour un serpent." Le Monde comme Volonté et comme Représentation, Arthur Schopenhauer

"L’artiste créateur se trouve en état de générer son propre univers au moyen du langage et des mots, qu’il utilise pour créer, de l’intérieur, une autre réalité… Celle de la poésie absolue." Novalis

LA FIN DE LA TRANSCENDANCE :

"Que de voix se sont élevées dans les forêts solitaires, alimentant les rêveries panthéistes de l’Inde d’autrefois ! Aujourd'hui, traversées par des routes où circulent des camions, survolées par des avions qui promènent leurs passagers profanes au-dessus des cimes himâlayennes où les Indiens plaçaient les demeures de leurs Dieux, ces voix se sont tues, où peut-être n'existe-t-il plus d'oreilles capables pour les entendre."
Voyages et aventures de l’esprit, Alexandra David Neel

"- Répondez, dis-je à Dawasandup, à qui je suis venue demander pourquoi il se moquait de ceux qui allaient recevoir la bénédiction du Dalaï-lama. 
- Tous pleins de leur importance et de l’importance de ce qu’ils font, mâchonna le naldjorpa entre ses dents. - Des insectes s’agitant dans la merde…
- Et vous, continuai-je, êtes-vous sauf, hors de cette gadoue ?
Il rit bruyamment.
- Chercher à l’éviter, c’est s’y enfoncer plus profondément. Je m’y roule comme le porc. Je la digère et la transmue en sable d’or, en ruisseau d’eau limpide. Faire des étoiles avec des crottes de chien, voilà l’œuvre." Mystiques et magiciens du Tibet, Alexandra David-Néel 

INTRODUCTION : LIBERTÉ - SOUMISSION - ÉGALITÉ :

"Passang est tibétain, il méprise les Hindous et leurs croyances religieuses. Lui-même a le cerveau rempli des plus grotesques superstitions, cela ne l’empêche pas de railler celles des autres. Nous en sommes tous là."

"Ce sont les étrangers qui parlent de symbole me dit-il. Pour nous, le lingam est Shiva lui-même. Cette conception n’est point ridicule, comme elle peut le paraître. Pour la comprendre il faut savoir que ce que les Hindous entendent par un dieu ne ressemblent en rien à l’idée sémitique d’un dieu qui est une personnalité." Au cœur des Himalayas, Le Népal, Alexandra David-Néel

"Répondez, dis-je à Dawasandup, à qui je suis venue demander pourquoi il se moquait de ceux qui allaient recevoir la bénédiction du Dalaï-lama. 
- Tous pleins de leur importance et de l’importance de ce qu’ils font, mâchonna le naldjorpa entre ses dents. - Des insectes s’agitant dans la merde…
- Et vous, continuai-je, êtes-vous sauf, hors de cette gadoue ?
Il rit bruyamment.
- Chercher à l’éviter, c’est s’y enfoncer plus profondément. Je m’y roule comme le porc. Je la digère et la transmue en sable d’or, en ruisseau d’eau limpide. Faire des étoiles avec des crottes de chien, voilà l’œuvre." Mystiques et magiciens du Tibet, Alexandra David-Néel 

"We are all visitors to this time, this place We are just passing through. Our purpose here is to observe, to learn, to grow,to love....and then we return home." Australian Aboriginal

À propos du Corona virus, avril 2020 : Ce n'est pas l'art qui sauvera le monde, mais plutôt un éveil-réveil de la conscience. L'Art ne peut-être que ce révélateur, ce déclencheur, ce principe transmutatif dévoilant la complexité, l'essence vitale et les profondeurs des mondes existants. L'Art est consubstantiel aux énergies du monde et intrinsèquement lié à l'histoire de l'humanité dans son ensemble, dans sa totalité.

"I am not sick, I am broken. But I am happy to be alive as long as I can paint." Frida Kahlo

"La nature ne connaît que la vie. La mort n’est pour elle qu’un épisode. Elle en efface les traces sous le sable ou sous la neige, les fait disparaître sous une végétation luxuriante de verdure ou de fleurs. Qu’importe à la nature si une mère à Tché-Fou ou sur les rives du Yang-tsé-kiang, fait offrande d’un bol de riz et de quelques bâtons d’encens au dieu du sanctuaire, en priant pour le retour de son fils : martyr obscur tombé sur les plaines de la Tola, ses ossements se dessèchent sous les rayons destructeurs du soleil, et les vents en éparpillent la poussière sur les sables de la prairie. Il y a de la grandeur dans cette indifférence de la nature envers Ia mort, dans son ardeur à ne connaître que la vie." p. 228, Bêtes, Hommes et Dieux, Ferdynand Ossendowski
 
L'art doit aller vers un système ou contre un système*, sinon il n'existe pas ! Il n'a aucun impact ! Ce ou ces systèmes pouvant être aussi combinés comme la religion et la finance (art catholique), la politique et le spirituel (arts égyptien, maya, aztèque, Indou), l'esthétique et la finance (Jeff Koons), le politique et la révolte sociale (Basquiat), l'esthétique et le pseudo-spirituel (Soulages) etc.
* Réf. Coatlicue dans Le signe et le grimoire d'Octavio Paz :

"En dépit de toutes ces variations, la Coatlicue est demeurée elle-même. Elle est encore ce bloc de pierre à la forme vaguement humaine et couvert d’attributs terrifiants que les Aztèques avaient coutume d’enduire de sang et de parfumer à l’encens de copal dans le Grand Temple de Tenochtitlán. Et je ne songe pas seulement à son aspect matériel, mais à son irradiation psychique : tout comme jadis, la statue est un objet qui, simultanément, nous attire et nous repousse, nous séduit et nous horrifie. Ses pouvoirs demeurent intacts, bien que le lieu et le mode de leur manifestation aient changé. Dressée au sommet de la pyramide ou enterrée sous les décombres d’un téocalli, dissimulée parmi les objets d’un cabinet d’antiquités ou placée au centre d’un musée, la Coatlicue nos interpelle. Impossible de ne pas s’arrêter devant elle, ne fût-ce qu'une minute. Suspension de l’âme : la masse de pierre, énigme taillée, paralyse notre regard. Peu importe la sensation qui succède à cet instant d’immobilité : admiration, frayeur, engouement ou curiosité — une fois encore, la réalité, sans cesser d’être ce que nous voyons, se révèle comme une entité au-delà de ce que nous voyons. Ce que nous appelons « œuvre d’art» désignation équivoque, surtout lorsqu’elle s’applique aux œuvres des anciennes civilisations — n’est peut-être qu’une configuration de signes. Chaque spectateur agence les signes à sa manière, chaque agencement émet un signifié différent. Pourtant la pluralité de signifiés se résout en sens unique, toujours répété. Un sens qui est inséparable du senti*.
La mise au jour de la Coatlicue renouvelle, sur un mode mineur, ce que dut éprouver la conscience européenne confrontée à la découverte de l’Amérique. Les terres du Nouveau Monde apparurent comme une dimension inconnue de la réalité. Le Vieux Monde était régi par la triade : trois temps, trois âges, trois humeurs, trois personnes, trois continents. L’Amérique ne pouvait s’inscrire, en aucune façon, dans la vision traditionnelle de l’univers. Au lendemain de la découverte, la triade perdit ses privilèges. C’en était fini des trois dimensions d’une seule vraie réalité : l’Amérique en ajoutait une autre, la quatrième, l’inconnue. Celle-ci, à son tour, n’était pas régie par le principe trinitaire, mais par le chiffre quatre. Pour les Indiens d’Amérique, l’espace et le temps — ou plutôt, l’espace/ temps, dimension une et duelle de la réalité — étaient soumis à l’ordonnance des quatre points cardinaux : quatre destinées, quatre dieux, quatre couleurs, quatre ères, quatre mondes dans l’au-delà. Chaque dieu présentait quatre aspects ; chaque espace, quatre directions ; chaque réalité, quatre faces. Le quatrième continent avait surgi comme une présence pleine, palpable, autonome, avec ses montagnes et ses fleuves, ses déserts et ses forêts, ses dieux chimériques et ses trésors sonnants et trébuchants — le réel dans ses expressions les plus immédiates et le merveilleux dans ses manifestations les plus délirantes. Non pas une autre réalité, mais l’autre versant, l’autre dimension de la réalité. À l’image de Coatlicue, l’Amérique était la révélation visible, tangible, de pouvoirs invisibles."
* Sentido signifie à la fois « sens » et « senti », «émouvant ».

"Par les symboles cachées, par mes cistres résonnants, par les sillons de la terre, par l'éternel silence et par l'éternelle fécondité, dominatrice de la mer ténébreuse et des plages azurées, ô Reine des choses humides : Quand tu parais, il s’épand une quiétude sur la terre ; les fleurs se forment, les flots s’apaisent, les hommes fatigués s’étendent la poitrine vers toi, et le monde avec ses océans et ses montagnes, comme en un miroir, se regarde dans ta figure. Tu es blanche, douce, lumineuse, immaculée, auxiliatrice, purifiante, sereine. Que tu tournes légèrement, soutenue par l’éther impalpable ! Il se polit autour de toi, et c’est le mouvement de ton agitation qui distribue les vents et les rosées fécondes. Selon que tu croîs et décrois, s’allongent ou se rapetissent les yeux des chats et les taches des panthères. Les épouses hurlent ton nom dans la douleur des enfantements ! Tu gonfles le coquillage ! Tu fais bouillonner les vins ! Tu putréfies les cadavres ! Tu formes les perles au fond de la mer ! ..O Tanit ! Tu m’aimes, n’est-ce pas ? Je t’ai tant regardée !" Tanit - la Lumière, Salammbô, Gustave Flaubert

Synesthésie : association de sensations provenant de domaines différents. (voir "synopsie")

"Vers l'âge de cinquante ans, j'ai publié une infinité de dessins ; mais je suis mécontent de tout ce que j'ai produit avant l'âge de soixante-dix ans. C'est à l'âge de soixante-treize ans  que j'ai compris à peu près la forme et la nature vraie des oiseaux, des poissons, des plantes, etc. Par conséquent, à l'âge de quatre-vingts ans, j'aurai fait beaucoup de progrès, j'arriverai au fond des choses ; à cent, je serai décidément parvenu à un état supérieur, indéfinissable, et à l'âge de cent dix, soit un point, soit une ligne, tout sera vivant. Je demande à ceux qui vivront autant que moi de voir si je tiens parole. Écrit à l'âge de soixante-quinze ans, par moi, autrefois Hokusai, aujourd'hui Gakyo Rojin, le vieillard fou de dessin." hokusai

"La beauté n’est pas un simple ornement. La beauté c’est un signe par lequel la création nous signifie que la vie a du sens. [...] Avec la présence de la beauté, tout d’un coup, on a compris que l’univers vivant n’est pas une énorme entité neutre et indifférenciée mais qu’il est mû par une intentionnalité. Vous dites que c'est difficile de trouver la beauté or, la présence de la beauté est partout. Une simple fleur, c'est un miracle. Pourquoi une fleur, qui s'épanouit en pétales, atteint ce degré de perfection, de forme et de couleur et de parfum ? De ça, on ne s'étonne jamais assez." François Cheng à l’animateur François Bunsel

"Le mot kitsch désigne l'attitude de celui qui veut plaire à tout prix et au plus grand nombre. Pour plaire, il faut confirmer ce que tout le monde veut entendre, être au service des idées reçues. Le kitsch, c'est la traduction de la bêtise des idées reçues dans le langage de la beauté et de l'émotion... Vu la nécessité impérative de plaire et de gagner ainsi l'attention du plus grand nombre, l'esthétique des mass media est inévitablement celle du kitsch, et au fur et à mesure que les mass media embrassent et infiltrent toute notre vie, le kitsch devient notre esthétique et notre morale quotidienne." L'Insoutenable Légèreté de l'Etre, Milan Kundera

"L'homme souhaite un monde où le bien et le mal soient nettement discernables car est en lui le désir inné et indomptable, de juger avant de comprendre. Sur ce désir sont fondées les religions et les idéologies." L'art du roman, Milan Kundera

"I do not believe that there was ever a question of being abstract or representational. It is really a matter of ending this silence and solitude, of breathing, and stretching one's arms again transcendental experiences became possible." Mark Rothko

"Les peintres n'ont pas peint ce qu'ils auraient dû peindre, mais uniquement ce qu'on leur a commandé, ou bien ce qui leur procurait ou leur rapportait l'argent ou la gloire, a-t-il dit. Les peintres, tous ces maîtres anciens qui, la plupart du temps, me dégoûtent plus que tout et qui m'ont depuis toujours donné le frisson, a-t-il dit, n'ont jamais servi qu'un maître, jamais eux-mêmes et ainsi l'humanité elle-même. Ils ont tout de même toujours peint un monde factice qu'ils tiraient d'eux-mêmes, dont ils espéraient obtenir l'argent et la gloire ; tous ils n'ont peint que dans cette optique, par envie d'argent et par envie de gloire, pas parce qu'ils avaient voulu être peintres mais uniquement parce qu'ils voulaient avoir la gloire ou l'argent ou la gloire en même temps que l'argent." Maîtres anciens, Thomas Bernhard

"L'art est l'expression intellectuelle de l'émotion, distincte de la vie qui est elle-même l'expression volitive de l'émotion. Tout ce qu'il nous est impossible d'avoir, d'oser ou d'obtenir, nous pouvons le posséder en rêve, et c'est avec ce rêve que nous faisons de l'art." Le livre de l'intranquilité, Fernando Pessoa

Citations de Jean-Luc Godard :
"La télévision fabrique de l'oubli, alors que le cinéma fabriquait des souvenirs.
Quand on va au cinéma, on lève la tête. Quand on regarde la télévision, on la baisse. 
Il y a le visible et l’invisible. Si vous ne filmez que le visible, c’est un téléfilm que vous faites.
Le cinéma, comme la peinture, montre l'invisible.
La télévision, c'est comme la poste, ça transmet.
La solitude n'est pas l'isolement. On est toujours deux en un. Il y a les autres en soi.
Si vous n'aimez pas la mer, si vous n'aimez pas la montagne, si vous n'aimez pas la ville, allez-vous faire foutre !
It’s not where you take things from it’s where you take them to.
Au fond, la seule chose intéressante, c'est le chemin que prennent les êtres. Le tragique, c'est qu'une fois qu'on sait où ils vont, qui ils sont, tout reste encore mystérieux. Et la vie, c'est ce mystère jamais résolu."

"L'âme est beaucoup plus compliquée et inaccessible que le corps. Elle est, pourrait-on dire, cette moitié du monde qui n'existe que dans la mesure où l'on en prend conscience." Ma Vie, C. G. Jung

"Ceux qui n'apprennent rien des faits désagréables de leurs vies, forcent la conscience cosmique à les reproduire autant de fois que nécessaire, pour apprendre ce qu'enseigne le drame de ce qui est arrivé. Ce que tu nies te soumet. Ce que tu acceptes te transforme." C. G. Jung

"Quand on dit qu’il n’y a pas de joie, on perd confiance. Il ne faut pas perdre confiance. Il faut se souvenir que la confiance c’est déjà de la joie." Que ma joie demeure, Jean Giono

"Le vide est une plénitude discordante, un monde plein à craquer de fantômes où l’âme part en reconnaissance." Henry Miller

"L'érotisme est l'une des bases de la connaissance de soi, aussi indispensable que la poésie." Anaïs Nin

"On ne peut pas vivre dans un monde où l'on croit que l'élégance exquise du plumage de la pintade est inutile. Ceci est tout à fait à part. J'ai eu envie de le dire, je l'ai dit." &  "Le poète doit être un professeur d'espérance." Un roi sans divertissement, Jean Giono

"L'irrésistible prolifération de la graphomanie (...) me démontre que tout homme sans exception porte en lui sa virtualité d'écrivain en sorte que toute l'espèce humaine pourrait à bon droit descendre dans la rue et crier : Nous sommes tous des écrivains ! l'idée de disparaître, non entendu et non aperçu, dans un univers indifférent, et de ce fait il veut, pendant qu'il est encore temps, se changer lui-même en son propre univers de mots. Quand un jour (et cela sera bientôt) tout homme s'éveillera écrivain, le temps sera venu de la surdité et de l'incompréhension universelles." Le livre du rire et de l'oubli, Milan Kundera

Irréfragable: irrécusable, irréfutable, indiscutable

Mes peintures sont la reviviscence de la vie. 

Ma peinture est un principe transmutatif.

Objurgue : blâmer, désapprouver fortement en vue d'empêcher une action.

"Le besoin sexuel est le plus violent de nos appétits : le désir de tous nos désirs." Arthur Schopenhauer

"C'est la māyā, le voile de l'illusion, qui recouvre les yeux des mortels, leur fait voir un monde dont on ne peut dire s'il est ou s'il n'est pas, un monde qui ressemble au rêve, au rayonnement du soleil sur le sable, où de loin le voyageur croit apercevoir une nappe d'eau, ou bien encore à une corde jetée par terre qu'il prend pour un serpent." Le Monde comme Volonté et comme Représentation, Arthur Schopenhauer

IMAGES-DREAMS: THE DHARMA-MĀYĀ 

"Celui qui lutte contre les monstres doit veiller à ne pas le devenir lui-même. Or, quand ton regard pénètre longtemps au fond d'un abîme, l'abîme, lui aussi, pénètre en toi." Par delà le bien et le mal, Friedrich Nietzsche

"L’artiste créateur se trouve en état de générer son propre univers au moyen du langage et des mots, qu’il utilise pour créer, de l’intérieur, une autre réalité… Celle de la poésie absolue." Novalis

"Il vient un moment où il s'évade violemment du pénitencier de son siècle et rôde, en toute liberté, dans une autre époque avec laquelle, par une dernière illusion, il lui semble qu'il eût été mieux en accord." A rebours, Joris-Karl Huysmans

"To be an artist, you have to give up everything, including the desire to be a good artist." Jasper Johns

"Les poètes nous transportent dans un monde plus vaste ou plus beau, plus ardent ou plus doux que celui qui nous est donné, différent par là même, et en pratique presque inhabitable." Todd Hido, Marguerite Yourcenar

TITRE : COSMOLOGIE CORRÉLATIVE

"Earth teach me freedom as the eagle which soars in the sky. Earth teach me regeneration as the seed which rises in the spring Earth teach me to forget myself as melted snow forgets its life. Earth teach me to remember kindness as dry fields weep with rain." Ute Prayer for Earth

"La terre m'apprend la liberté, comme l'aigle qui s'élève dans le ciel. La Terre m'apprend la régénération, comme la graine qui germe au printemps. La Terre m'apprend à m'oublier, comme la neige fondue oublie sa vie. La Terre m'apprend à me souvenir de la bonté, alors que les champs secs pleurent avec la pluie." Prière Ute pour la Terre

"En achevant ces mots, le père des dieux et des hommes sourit et commanda à l'illustre Vulcain de composer sans délais un corps, en mélangeant de la terre avec l'eau, de lui communiquer la force et la voix humaine, d'en former une vierge douée d'une beauté ravissante et semblable aux déesses immortelles ; il ordonna à Minerve de lui apprendre les travaux des femmes et l'art de façonner un merveilleux tissu, à Vénus à la parure d'or de répandre sur sa tête la grâce enchanteresse, de lui inspirer les violents désirs et les soucis dévorants, à Mercure, messager des dieux et meurtrier d'Argus, de remplir son esprit d'impudence et de perfidie. Tels furent les ordres de Jupiter, et les dieux obéirent à ce roi, fils de Saturne. Aussitôt l'illustre Vulcain, soumis à ses volontés, façonna avec de la terre une image semblable à une chaste vierge ; la déesse aux yeux bleus, Minerve, l'orna d'une ceinture et de riches vêtements ; les divines Grâces et l'auguste Persuasion lui attachèrent des colliers d'or, et les Heures à la belle chevelure la couronnèrent des fleurs du printemps. Minerve entoura tout son corps d'une magnifique parure. Enfin le meurtrier d'Argus, docile au maître du tonnerre, lui inspira l'art du mensonge, les discours séduisants et le caractère perfide. Ce héraut des dieux lui donna un nom et l'appela Pandore, parce que chacun des habitants de l'Olympe lui avait fait un présent pour la rendre funeste aux hommes industrieux." Les Travaux et les Jours, Hésiode

"Je commence à haïr la vie de peintre. On commence par s'entraîner avec ce qui est à l'intérieur de soi en gardant encore un pied dans le monde normal. Puis tu es pris d'une frénésie qui t'emporte au sommet de la folie." Mark Rothko

"Tout être privé de chaleur finit par mourir de froid." Film Ichi, La femme samouraï, Fumihiko Sori

"Quel est l'objet de l'art? Si la réalité venait frapper directement nos sens et notre conscience et si nous pouvions être en communication immédiate avec les choses et avec nous-mêmes, je crois bien que l'art serait inutile ou plutôt que nous serions tous artistes car notre âme vibrerait alors continuellement à l'unisson de la nature. Nos yeux, aidés de notre mémoire découperaient dans l'espace et sculpteraient dans le temps des tableaux inimitables. Notre regard saisirait au passage des fragments de statue aussi beaux que ceux de la statuaire antique. Nous entendrions chanter au fond de nos âmes comme une musique, parfois gaie, plus souvent plaintive toujours originale mélodie ininterrompue de notre vie intérieure. Tout cela est autour de nous ! Tout cela est en nous ! Et pourtant, rien de tout cela n'est perçu par nous distinctement. Entre la nature et nous, que dis-je ! Entre nous et notre propre conscience un voile s'interpose. Un voile épais pour le commun des hommes ; un voile léger, presque transparent pour l'artiste et le poète. Je parle d'un dépassement naturel  inné à la structure du temps et de la conscience et qui se manifeste tout de suite par une manière virginale en quelque sorte de voire, d'entendre ou de penser." Quel est l'objet de l'art ? La raison d'être de l'art ?, entretien avec Henri Bergson, le 3 juin1936.

"Si le signe de l’époque est la confusion, je vois à la base de cette confusion une rupture entre les choses, et les paroles, les idées, les signes qui en sont la représentation." Antonin Artaud

"Les époques sont caractérisées par de grandes pensées. Aujourd'hui, l'absence d'époque, c'est l'absence de pensée. (...) Il faut aujourd'hui relancer une société du rêve. L'homme doit rêver la nuit mais aussi rêver éveillé, car c'est du rêve que vient toujours la possibilité de produire du nouveau." Bernard Stiegler 

"Inspiré, par les courbes des femmes et des collines de Rio, l'architecte brésilien Oscar Niemeyer a remis en cause les paradigmes de son temps. "La vie, l’amour et l’amitié valent bien mieux que l’architecture", disait-il."

"You think my paintings are calm, like windows in some cathedral? You should look again. I'm the most violent of all the American painters. Behind those colours there hides the final cataclysm." Mark Rothko

"On ne se baigne jamais deux fois dans le même fleuve." Héraclite, philosophe du 6ème siècle avant J.-C., il soutient que tout est en perpétuel changement. Il s’oppose à l’idée de permanence, d’essence et d’identité. Il affirme le changement absolu : malgré les apparences, rien ne demeure identique mais tout se défait et se fait constamment.

"Bien sûr, en raison de la pandémie, l'isolement et la solitude sont renforcées. Mais je crois qu'en général, la multiplication des instruments de communication renforce d'un côté la connexion avec les autres, mais aussi notre solitude de manière proportionnelle. Il y a déjà quarante ans, dans les années 80, je disais : "Plus il y aura de moyens de communication, plus nous serons seuls." Et je crois que ce 21ème siècle sera le siècle de la grande solitude." Werner Herzog

"Je me remets à écouter Bach - je me remets À sentir la terre du jardin - Je me remets à penser à des poèmes et à des romans - je me remets Au silence qui fait d’un matin pluvieux Le début du monde de demain." Pier Paolo Pasolini

"La Tentation de saint Antoine est un poème en prose de Gustave Flaubert (1849-1856-1870), publié en 1874.
Historique : En 1845, sa sœur Caroline Flaubert épouse le camarade et ami d'enfance de Gustave, Émile Hamard. Il les accompagne lors de leur voyage de noces en Italie. Au palais Balbi de Gênes, il admire le tableau attribué à Pieter Brueghel le Jeune, La Tentation de saint Antoine1,2, qui lui inspirera son récit homonyme3,4.Résumé : Hanté dès 1835 par ce thème que le Caïn de Byron et le Faust de Goethe avaient déjà illustré, Flaubert écrivit trois versions de ce long poème cosmique où l'anachorète de la Thébaïde dialogue avec des apparitions successives. Antoine, évoquant les souvenirs trop vivaces de son passé, connaît à nouveau les tentations démoniaques : des visions de luxure, les séductions du pouvoir ou de la volupté le sollicitent ; plus troublante encore est l'apparition de son disciple, Hilarion, qui lui présente « tous les dieux, tous les rites, toutes les prières, tous les oracles », soulignant les contradictions des Écritures. Et quand, sous le nom de Sciences, le démon dévoile à Antoine les secrets de l'univers, l'anachorète aspire un moment à se fondre dans la matière dont il aperçoit l'extraordinaire foisonnement ; mais, dans le disque du soleil qui se lève, resplendit le visage du Christ. Alliance originale de l'évocation du monde gréco-latin du IVe siècle et de l'énoncé des théories modernes, cette œuvre symbolique contient des tableaux d'une grande beauté plastique." Wikipedia

Je suis profondément et viscéralement insoumis et libre ; et la soumission qui me pèse le plus, après celle de ne plus pouvoir respirer, de mourir donc ; est celle de la peinture envers l'architecture. Car toutes les œuvres d'art occidentales réalisées, depuis plus d'un millénaire au moins, sont toutes soumises et interdépendantes de celle-ci (l'architecture) et ne peuvent exister par elles-mêmes et en elles-mêmes de manière essentiellement autonome.



"Tout est très émouvant dans les grottes de Lascaux. C'est ce que dit Georges Bataille dans 'Lascaux ou la naissance de l'art', nous commençons là. Nous savons que nous commençons l'art, car ça saute aux yeux. C'est absolument évident. Ces œuvres sont incroyables, d'une qualité plastique vraiment sans équivalent, je crois. La qualité des animaux, la reproduction, le mouvement, la disposition sont quelque chose de saisissant. Et si je m'y intéresse, moi, c'est pour bien des raisons. C'est d'abord parce que je pense que nous atteignons des limites aujourd'hui. Et si nous voulons voir quelles limites nous sommes en train d'atteindre, il est très important de voir les limites d'où nous venons." L'idée culture, Bernard Stiegler, France Culture


"Le secret et qui touche au plus pur de notre condition d'être : le symbolique, l'imaginaire et le réel, les trois registres par lesquels j'ai introduit un enseignement, les voilà ;  jouant à l'état pur dans leur rapport le plus simple. Des images ont fait pur jeu de combinaison, mais quel effets de vertige alors n'en obtient-on pas ? Des combinaisons, on dresse le plan de toutes sortes de dimensions virtuelles, mais ce sont celles qui livrent accès à la réalité, en fin de compte la plus assurée, celle de l'impossible, devenu tout à coup familier. […] Pour un psychanalyste, cette œuvre est un lieu élu à démontrer la vraie nature de la sublimation dans l'œuvre d'art." Lacan au pays des merveilles, 1966, sur France Culture, le flamboyant Jacques Lacan rendait hommage à Lewis Caroll.

Disparition aujourd'hui de l'art pour entrer dans une société pleinement post-culturelle. En grande partie, car les pouvoirs politiques et religieux n'ont plus aucuns besoins des artistes comme faire valoir… Par exemple : Le Sacre de Napoléon par David (1805-1807) etc.

Être artiste, c'est ne pas être assouvit au monde ; mais vouloir absolument être libre, c'est déjà être emprisonné par une idée.

Beauté et unicité des êtres et des instants rencontrés dans notre vie versus le vide, la vacuité et les remplacements évidents et faciles de nos objets de consommation.

Notre société contemporaine du spectacle et des médias est aujourd'hui pleinement phonographique par substance, essence et même nature profonde. Par ailleurs, une image sur deux diffusée sur le web, montre des nus ou des scènes orgiastiques. Jamais encore aucune société passée n'a atteint un tel degré de diffusion et de surconsommation pornographique. Et ce business est le plus florissant au monde avec celui de l'armement. Mon travail est de glaner, de sélectionner, de récupérer et de choisir, parmi cette infinie multitude iconographique flottant sur le web (comme dans l’Ukiyo-e, les images du monde flottant des estampes érotiques japonaises), quelques images privilégiées possédant une "âme", une énergie vitale ou un parfum et un espoir de sensualité afin de transmuter celles-ci en œuvre d'art.

ÉCHANGES ET OFFRANDES AVEC LES MONDES INVISIBLES

Pauvre et vaine naïveté de l'Art et des artistes de vouloir embellir le monde. Qui est peut-être simplement l'idée-volonté de replacer l'état de vie, le vivant à sa juste et évidente place. À l'aune de la joie et de l'enivrement fusionnel avec les énergies vitales.

Nous sommes entrés aujourd'hui dans un monde insignifiant en ce sens que nos gestes, nos pensées et nos habits n'ont plus de signification autre que celle de la survie de notre être en tant que consommateur. Réf. captures d'écran du film Apur Sansar (The World of Apu) de Satyajit Ray, 1959.

Mon art n'est pas l'illustration de ma pensée, mais c'est ma pensée qui illustre mon art à posteriori.

Je veux que l'on dise de moi et de mon travail que qu'il est fou, déraisonnable et insoumis pour toujours !

Un artiste, c'est une puissance de feu… Un tsunami qui heurte et se bat violemment sans répit, sans relâche et quotidiennement contre l'indifférence, la bêtise, la soumission et l'incompréhension d'un public contemporain gavé de nourritures matérielles, de certitudes, de moralités et d'aprioris bien vulgaires.

"La philosophie doit fuir le débat, car la pensée n’est pas une bataille de clash, mais elle ne doit pas fuir le dialogue. La France doit répondre de son inaction écologique et de ses dérives autoritaires : nous sommes dans une situation critique."
"Certains considèrent qu’en matière écologique, il faudrait accélérer l’effort en cours. Or, il n’y a aucun effort en cours. Tant que nous n’avons pas modifié notre rapport au monde, nous n’avons aucune chance."
"Nous avons déjà transformé la Terre en enfer pour une bonne partie des vivants qui s’y trouvent. Mais dans cet enfer, il y a encore de la grâce, de l’amour, de la fragilité et donc de la beauté et de la poésie…"
"Une pensée qui n’est pas incorrecte n’a aucun intérêt. Je suis las de la surenchère affirmatrice que nous voyons partout. C’est un peu vulgaire. Aujourd’hui, la pensée doit surprendre et choquer."
"Il faut être fou pour croire que la totalité de l’existant puisse se rapporter à sa seule vérité physico-mathématique. La physique est merveilleuse, mais il faut lui rendre le droit de n’être pas la seule version du réel."
"Il est fondamental de n’avoir plus peur de penser un peu la pensée de l’autre, c’est-à-dire de ne pas avoir peur de son regard. Et si c’est un peu irrationnel, alors tant pis, puisque le rationnel est lui-même multiple !"
"Les mots sont une de nos manières de bourgeonner. Il n'y en a pas beaucoup. On est quand même un arbre extrêmement atrophié par beaucoup d’aspects alors laissons nos feuilles s’envoler un petit peu..."
"La poésie est révolutionnaire par essence. Elle n’a rien à voir avec la beauté. Être poète c’est d’une part se soumettre aux règles et d’autre part préparer une subversion de ces règles. C’est exactement ce dont le monde a besoin."
Aurélien Barrau est l'invité d'Augustin Trapenard, Boomerang, 7 décembre 2020

Interloqué…? …!

"Heureux qui, comme Ulysse, a fait un beau voyage,
Ou comme celui-là qui conquit la toison,
Et puis est retourné, plein d’usage et raison,
Vivre entre ses parents le reste de son âge !

Quand reverrai-je, hélas, de mon petit village
Fumer la cheminée, et en quelle saison,
Reverrai-je le clos de ma pauvre maison,
Qui m’est une province, et beaucoup davantage ?

Plus me plaît le séjour qu’ont bâti mes aïeux,
Que des palais romains le front audacieux,
Plus que le marbre dur me plaît l’ardoise fine,

Plus mon Loire gaulois, que le Tibre latin,
Plus mon petit Liré, que le mont Palatin,
Et plus que l’air marin la douceur angevine."

Les Regrets, Joachim du Bellay

Voici 2 citations de Maurice Maeterlinck dans son livre : Le trésor des humbles, qui me plaisent beaucoup et me font réfléchir à la façon dont le public appréhende, ou n’appréhende plus l’Art et mon travail en particulier et c’est sans doute par manque d’âme tout simplement ! : 

"Ce que nous savons de l’Ancienne Egypte permet de supposer qu’elle traversa l’une de ces périodes spirituelles. A une époque très reculée de l’histoire de l’Inde, l’âme doit s’être approchée de la surface de la vie jusqu’à un point qu’elle n’atteignit jamais plus ; et les restes ou les souvenirs de sa présence presque immédiate y produisent encore aujourd’hui d’étranges phénomènes. Il y a bien d'autres moments du même genre où l’élément spirituel paraît lutter au fond de l’humanité comme un noyé qui se débat sous les eaux d’un grand fleuve. Rappelez-vous la Perse, par exemple, Alexandrie et les deux siècles mystiques du Moyen Age.
En revanche, il y a des siècles parfaits où l’intelligence et la beauté règnent très purement, mais où l'âme ne se montre point. Ainsi, elle est très loin de la Grèce et de Rome, du XVIIe et du XVIIIe siècle français. On ne sait pas pourquoi, mais quelque chose n’est pas là ; des communications secrètes sont coupées, et la beauté ferme les yeux. Il est bien difficile d’exprimer ceci par des mots et de dire pour quelles raisons l’atmosphère de divinité et de fatalité qui entoure les drames grecs ne semble pas l’atmosphère véritable de l’âme. […]
Il y a vraiment des siècles où l’âme se rendort et où personne s’en inquiète plus." Le réveil de l’âme, Le trésor des humbles, Maurice Maeterlinck

Art hindou : importance de la mise en image, de la mise en lumière et de l'illustration des combats vrais et essentiels de la vie ; de leurs violences crues et vivifiantes, ainsi que les forces incompressibles et incommensurables de cette vie, de la Nature, de la sexualité et des Dieux-Déesses tutélaires afin qu'ils puissent surgir, apparaître et guider notre inconscient. (iconographie encore un peu présente par bribes, au moyen âge européen.)

100% EROTICA

Objectifier, chosifier, réifier et dépersonnaliser outrageusement et complètement le corps de la femme afin qu'avec l'extase sexuelle, l'orgasme, le climax ; il puisse finalement réintégrer l'intangible, l'inatteignable, le transcendant, l'intemporel, l'indicible, le divin.

"Tout dans l'Art est devenu une affaire. Il faut distinguer les arts : par exemple, le cinéma est l'Art le plus populaire. C'est la plus prostituée des manifestations culturelles. On l'appelle même une industrie. Une industrie qui sert à nous amuser, pour passer le temps, pour rester tels que nous sommes, au même degré culturel confortable.    
Les gens vont sortir de cette crise par la peur qu'ils en ont. Ils ont perdu le sens de la vie et n'ont aucune consolation, ni politique, ni religieuse, ni philosophique. Nous sommes dans une nudité totale où notre unique espoir, la science, fait peur. L'intelligence artificielle et la physique quantique changent notre perception du monde : nous ne savons plus où nous sommes nés.   
L'art a toujours cherché à dépasser les limites. Mais aujourd'hui, nous ne nous exprimons pas. Esclaves absolus d'une économie qui nous assassine en ce qu'elle détruit la planète, nous sommes au bord d'une catastrophe climatique et de la perte absolue des valeurs humaines.  
Le but de l'art actuel est le développement de la conscience et de la liberté. Être libre c'est connaître réellement et en finir avec les préjugés quels qu'ils soient. Nous nous sommes trompés : la politique, la religion, l'économie se sont trompées. Il nous faut être courageux et faire face à la catastrophe culturelle.        
La vulgarité a gagné et la démocratie est en ruines, pourquoi ? Parce que le grand nombre a choisi des monstres et s'en plaint après. Mais c'est nous qui avons choisi cette catastrophe en donnant la parole à des immatures qui ne travaillent pas sur eux-mêmes.        
L'Art doit se proposer de guérir l'humanité et pas seulement de s'amuser. Et puis, on s'amuse toujours plus en faisant ce qu'on est réellement."    
Alejandro Jodorowksy, France Culture, Affaire en cours, le 21 janvier 2021

"La cathédrale Notre-Dame de Paris est un être, un film est un être, un tableau c'est un être et nous autres artistes, nous révélons l'être, c'est ça que je pense."  

"Je dis aux artistes : arrête de gagner ta vie avec ton art, gagne ta vie avec quelque chose et fait l'Art sans penser au fruit de l'œuvre, sans penser à devenir riche ou de vivre de ça, fait le ! Fait l'œuvre, ne te vends pas s'il te plaît !" Alejandro Jodorowksy, France Culture, Ping Pong, le 19 mars 2017 

"La grande ambition de Courbet telle qu’il l’a décrite, c’était de faire de 'l’art vivant'. Il s’agissait de peindre la société de son temps, avec les problématiques de son temps. D’être au plus près de la vie, finalement. Et qu’est-ce qu’il y a de plus près de la vie que la représentation d’un sexe de femme ? Il adore relever tous les défis, y compris celui de représenter le nu féminin par excellence, celui qu’on n’a jamais vu avant lui et qu’on ne verra plus jamais après." Isolde Pludermacher, A l’origine de "L'Origine du monde" : montrer un vrai sexe, un acte politique, France Culture, 25/01/2021

Causa sui : cause ultime

Sans le désir, nous n'avons aucune existence légitime, n'en déplaise aux amis bouddhistes !

Indulgence (catholicisme) : Dans l'Église catholique romaine, l’indulgence (du latin indulgere, « accorder ») est la rémission totale ou partielle devant Dieu de la peine temporelle parfois nommée pénitence encourue en raison d'un péché déjà pardonné. (Wiki) 

À PROPOS DES RITUELS FUNÉRAIRES CHAMANIQUES 

"Tout comme la richesse de cette sépulture pour l’époque considérée. Au début du XXe siècle, la fosse funéraire avait en effet été retrouvée entièrement tapissée d’ocre rouge, et constituait même une double sépulture. La "chamane", une femme âgée de 25 à 35 ans, était enterrée en position assise, un jeune enfant de 4 à 6 mois placé entre ses jambes. Son corps avait été retrouvé enseveli sous une invraisemblable accumulation d’objets, allant d’une trentaine de pointes de flèches en silex conservées dans un os long de grue utilisé comme étui, à une centaine de restes osseux de cerfs rouges, une cinquantaine de pendentifs en dents d’aurochs, de bisons des steppes, de chevreuil, de sanglier, de castor et 65 fragments de carapaces de tortues d’eau douce! Plusieurs sortes de bivalves parmi lesquels des moules et des coquilles d’huitres perlières faisaient également partie des offrandes." Le dernier secret de la Chamane de Bad Dürrenberg, Science et avenir, 8 février 2021

"Le "primitif", c’est l’autre, et c’est ce que nous étions peut-être avant de devenir ce que nous sommes désormais. C’est le contraire du moderne. C’est celui qui n’est pas passé par tous les stades de l’évolution qui ont été ceux de l’Europe Occidentale." Philippe Dagen

"Je cite toutes les prescriptions normatives séculaires de l’art occidental en les contrecarrant minutieusement." Pablo Picasso

À propos du flux d'images narratives incessant et ininterrompu présentes dans mon travail :

"Le récit nous est aussi indispensable pour vivre que l’air pour respirer. Ce n’est pas un divertissement mais notre manière même de penser. Pas d’histoire, pas d’humanité. Je raconte donc je suis. Tel est l’enseignement d’Aristote et… des neurosciences.
Les dernières découvertes de la neuropsychologie ont montré qu’une fonction maîtresse du cerveau est la narration : « The mind is a storyteller. »
"Au lieu d’enregistrer tout ce qui passe, sur la base d’une logique qui serait celle du ‘premier entrant, premier servi’, notre cerveau nous donne le rôle du protagoniste ; à partir de là il organise notre expérience avec la précision d’un film de cinéma, créant des interactions logiques, et utilisant pour anticiper le futur des connections entre les différentes formes de notre mémoire, les idées et les événements." Le but du cerveau, selon les neurosciences, est donc d’utiliser notre expérience sous forme de récit et nous permettre de nous orienter dans un monde complexe d’informations. Comment le cerveau raconte : le récit comme voyage intérieur, Emmanuel tourpe

Accumulation de symboles. 

QUELQUES EXTRAITS ET AU SUJET DES LIVRES D'ALEXANDRA DAVID-NÉEL

"Ces moines ne vaincront pas la mort, parce qu’ils croient à la mort."

Il en est de même pour l'Art : pour vaincre en Art, il ne faut plus jamais croire en lui !

"La mort, il faut s'y plonger, la regarder faire son œuvre de destruction et la nier. Chaque atome de matière qu’elle détruit, il faut le transformer en énergie mille fois et cent mille fois plus vivante que la substance qui disparaît. La vie est une force subtile. Les formes grossières que nous appelons des êtres et des choses ne sont que des apparences illusoires imaginées par des aveugles qui ne perçoivent de la réalité que des ombres déformées."

"La voie qui mène à l’immortalité. Je te l'ai dit, est toute autre. Il faut dissoudre entièrement le périssable, l’annihiler, pour en dégager l’indestructible énergie et, cela, je doute qu’aucun de ces sorciers ose le tenter." 
Magie d’amour et magie noire

"C’est dans ces moments d’insouciance ou l’homme vit comme la plante, inconscient des forces dont il est le produit, que les effets d’actions passées se manifestent, parfois, et transforment son existence.
Comme un fétu de paille arraché, par l’ouragan, au sillon au fond duquel il reposait va s’accrocher aux épines d’un buisson, retombe parmi l’herbe d’une prairie ou disparaît englouti dans les eaux écumantes d’un torrent, ainsi la rencontre des fruits d’actes anciens ou leur maturité déclenche autour de nous des bourrasques soudaines qui nous projettent, hors des routes que nous croyions nôtres, vers un destin inattendu." Le Lama au cinq sagesses, Alexandra David-Néel

"Une âme, ça n'existe pas chez les bouddhiste. Une personnalité, pour les bouddhistes, c'est un amalgame, une composition de différentes choses : des idées, des sensations, etc." Alexandra David-Neel, France Culture

Interview INA, L'Homme contre la nature par André Leroi-Gourhan, 1970 :

André Leroi-Gourhan : "Nous aurons consommé notre monde avant d'avoir changé d’espèce humaine.
 
- Et l'Homme a combien de temps à vivre encore de cette manière ?
 
- ALG : On peut faire une extrapolation biologique et dire que si nous continuons d'évoluer à la vitesse à laquelle ont évolué nos ancêtres, il y a plusieurs dizaines de milliers d'années avant que nous soyons autre chose que l'Homo sapiens, mais dans ce champ de plusieurs dizaines de milliers d'années tout peut arriver du jour au lendemain ou d'une seconde à l'autre.
 
- Vous faites allusion à la bombe atomique ou hydrogène
 
- ALG : Je fais allusion, pas spécialement à la bombe atomique, mais à tout ce qui... nous aurons consommé notre monde avant d'avoir changé d’espèce humaine
 
- Mais où va l’Homme, l’Homo sapiens, comme animal pensant si vous voulez alors ?
 
- ALG : Comme animal pensant...comme animal tout court, il a, s’il ne se casse pas trop vite, quelques dizaines de milliers d'années à vivre encore avant d'être un Homo super sapiens ou ultra sapiens, mais ce qui me frappe surtout moi c'est le fait que l'Homme se serve d'une machine qui a été conçue pour chasser le mammouth c'est-à-dire son propre corps. Nous avons le même corps que les derniers Néandertaliens pratiquement, et le même cerveau que les Hommes de Cro-Magnon, et nous avons vu se construire par accumulation de symboles tout le monde autour de nous, et tout le monde de la mécanique, tout le monde de l'industrie, et c'est le même Homme qui est actuellement dans les usines qui se trouvait au milieu des steppes au Paléolithique. Le contact entre l'Homme et la nature devient de plus en plus étroit et difficile. Le monde pour lequel nous avions participé pendant plusieurs dizaines de milliers d'années était un monde où la partie de la nature n'était pas une partie perdue, et où l'Homme jouait avec la nature sans la casser, or actuellement nous avons éloigné la nature des individus, il y a des millions d'Hommes qui vivent maintenant dans un monde totalement urbanisé et artificiel, et du même coup nous sommes en train de liquider les dernières girafes, les derniers éléphants, les derniers lions, les dernières baleines, et nous sommes en train de créer un monde qui sera un monde totalement dénué de ce qui faisait à mon sens l'équilibre des activités de l'Homme paléolithique. 
 
- Est-ce-que vous pensez que l'Homme va s’évader de la Terre et qu’il est irrémédiablement condamné à le faire ?
 
- ALG : En tout cas la Terre n’en sera pas abandonnée pour autant. On a bien découvert l'Amérique sans quitter l'Europe."
 
Aujourd'hui, en février, c'est la saison des oranges sanguines, j'adore leur chaires juteuse, orange, sucrée et rouge à la sensualité incroyable… je me remémore alors mes voyages à Venise au temps du carnaval et Prévert : 

SANGUINE

"La fermeture éclair a glissé sur tes reins
et tout l’orage heureux de ton corps amoureux
au beau milieu de l’ombre
a éclaté soudain
Et ta robe en tombant sur le parquet ciré
n’a pas fait plus de bruit
qu’une écorce d’orange tombant sur un tapis
Mais sous nos pieds
ses petits boutons de nacre craquaient comme des pépins
Sanguine
joli fruit
la pointe de ton sein
a tracé une nouvelle ligne de chance
dans le creux de ma main
Sanguine
joli fruit
Soleil de nuit."
Spectacle, Jacques Prévert

Il faut que mon art soit un peu intercesseur, ce n'est pas sa présence intrinsèque qui est véritablement importante, mais plutôt que mes œuvres agissent sur le spectateur qui les regardent, comme un déclencheur, un révélateur, une étincelle, une alchimie. Ou encore comme une porte, un lieu de passage, un trou de verre, pour ouvrir à de nouvelles voies sur et vers d'autres modes de pensée, d'autres mondes, d'autres désirs et d'autres univers. Un peu comme les stèle fausses-portes présentes dans toutes les tombes égyptiennes qui permettaient au 'Ba', le principe mobile l’âme du défunt, de voyager entre les mondes des vivants et des morts… Et comme en Art les toiles de Chagall nous font imaginer que l'on puisse aimer, copuler, voler et rêver en lévitation, donc hors gravitation et éternellement. Ou les peintures monochromes de Rothko, qui, par la prégnance des couleurs, nous font accéder directement à une espèce d'état de satori, d'illumination, recherché par tous les Bouddhistes Zens etc.

"La science et l'animisme s'entendent sur le fait que des blocs de glace peuvent être animés. Les icebergs ne sont pas de simples assemblages de cristaux de glace, plus ou moins arrondis, les uns sur les autres."
"Ils participent activement à la fabrication et au maintien de la vie sur la planète."
"Moins il y a de banquise et plus le lien entre les humains se casse. En ce sens, la banquise sert à relier les gens, elle remplit la fonction d'un pont."
"La glace est la plus forte. Il faut entretenir une juste distance à l'égard des glaces [...] Être discret, avoir du tact, c'est-à-dire, par exemple, ne pas regarder les glaciers dans les yeux la première fois qu'on les fréquente. Il faut en devenir le familier : l'approcher peu à peu, se faire accepter, savoir s'effacer, disparaître, réapparaître très doucement." Olivier Remaud, Une journée particulière, France Inter, 7 mars 2021

"Une âme, ça n'existe pas chez les bouddhistes. Une personnalité, pour les bouddhistes, c'est un amalgame, une composition de différentes choses : des idées, des sensations, etc." 
"Ceux qui ont compris la véritable nature du monde, qui ont saisi le sens profond de la pensée de Nāgārjuna "Comme des images vues en rêve, il regardent toutes choses." et c'est là le dernier mot de la philosophie tibétaine." Alexandra David-Neel, France Culture

"L’auteur, dans son œuvre, doit être comme Dieu dans l’univers, présent partout et visible nulle part. L’Art étant une seconde nature, le créateur de cette nature-là doit agir par des procédés analogiques : que l’on sente dans tous les atomes, à tous les aspects, une impassibilité cachée et infinie."
"Tu me dis que les punaises de Kuchiouk-Hânem te la dégradent ; c’est là, moi, ce qui m’enchantait. Leur odeur nauséabonde se mêlait au parfum de sa peau ruisselante de santal. Je veux qu’il y ait une amertume à tout, un éternel coup de sifflet au milieu de nos triomphes et que la désolation même soit dans l’enthousiasme. Cela me rappelle Jaffa où, en entrant, je humais à la fois l’odeur des citronniers et celle des cadavres ; le cimetière défoncé laissait voir les squelettes à demi pourris, tandis que les arbustes verts balançaient au-dessus de nos têtes leurs fruits dorés. Ne sens-tu pas combien cette poésie est complète, et que c’est la grande synthèse ?"
"Toute la valeur de mon livre, s’il en a une, sera d’avoir su marcher droit sur un cheveu, suspendu entre le double abîme du lyrisme et du vulgaire (que je veux fondre dans une analyse narrative)." Flaubert, Lettres à Louise Colet

"La poésie née du christianisme, la poésie de notre temps est donc le drame ; le caractère du drame est le réel ; le réel résulte de la combinaison toute naturelle de deux types, le sublime et le grotesque, qui se croisent dans le drame, comme ils se croisent dans la vie et dans la création. Car la poésie vraie, la poésie complète, est dans l’harmonie des contraires." Préface de Cromwell, Victor Hugo

"Donner de la densité aux vides en matérialisant l'irréel, ouvrir des espaces denses en irréalisant le réel, car, les deux concepts de 'plein' et de 'vide' possèdent en Chine une extrême densité d'implications philosophiques." Notes #6 dans Récits d'une vie fugitive, Chen Fou

Besançon, le 27 mars 2021