Rechercher

Jean-Pierre Sergent

FR | EN

Actualité

Facebook Twitter LinkedIn

Voluptes

Maison Laurentine, Site le Chameau, 4 Route de Châtillon, Châteauvillain, France
/

Vernissage : dimanche 2 août à 14h30
Rencontres avec l'artiste : dimanche 2, samedi 22 août & le dimanche 27 septembre à patir 14h30Événements : Le corps du délit? comment representer le désir, le plaisir, l’extase. Conversation avec Jean-Pierre Sergent, Emy David, Alice Marc, Vincent Cordebard, Pierre Bongiovanni, sur réservation, nombre de place limité, samedi 22 août 2020 à 17h
Horaire d'ouvertures : entrée libre & gratuite tlj de 14h à 19h

Commissaires d'exposition : Pierre Bongiovani & Maryse Garinginet | Page de l'exposition


DIRECTIONS : Sortie #24 sur A5 direction Châteauvilain, Au rond-point, prendre la 2nde sortie en direction de Châteauvillain, traverser Richebourg, traverser Châteauvillain, tourner à droite puis immédiatement prendre à gauche : D65 en direction de Boudreville. Le site le chameau est juste sur votre droite après le rond-point.

Direction pour exposition Jean-Pierre Sergent, voluptés, Maison Laurentine, Site le Chameau, 4 Route de Châtillon, Châteauvillain, France


À PROPOS DE L'EXPOSITION COLLECTIVE VOLUPTÈS

1 - L'exposition
- scénographie / Yoris Van Den Houte
- création sonore / Daniel Kapelian
- technique / Andréas Rathgeb, François Petit
- animation / Marie Delaite

commissariat Pierre Bongiovanni
avec : Elisabeth Bell, Julia Blanchard, Rémi Caritey, Béatrice Chanfrault, Vincent Cordebard, Emy David, Freid, Lorberie, Jean-Charles Louot, Alice Marc, Gilbert Marcel, Sandrine Mulas, François Petit, Jean Reverdy, Eric Roux-Fontaine, Isabelle Tristan-Coudrot, Gala Vilarrasa, Karin Vyncke, Esther Wollheim

commissariat Maryse Ginet :
avec : Christine Delbecq, Jean-Pierre Sergent
et en collaboration avec Bernard Sexe : Bela, Pierre Camille Pambu Bodo, Jaspe Saphir Mfumu’Eto, Pilipili Mulongoy

2 - Le jardin des divinités imaginaires
Le parc arboré du site Le Chameau transformé en arboretum et circuit des divinités imaginaires. (Commissariat Maison Laurentine)


LE SITE

Jean-Pierre Sergent, VOLUPTÉS Maison Laurentine, Site le Chameau, 4 Route de Châtillon, Châteauvillain, France


PRÉSENTATION DU PROJET

Jean-Pierre Sergent, artiste peintre franco-new-yorkais, vit et travaille aujourd’hui à Besançon. Son travail est exposé internationalement depuis 1990 aux Etats-Unis, en Europe et en Chine depuis 2016. Il expose actuellement jusqu’en janvier 2021, quatre grandes installations murales (de 80 m2) "Les quatre Piliers du ciel", au Musée des Beaux-Arts de Besançon. Il présentera lors de cette nouvelle exposition collective "Volupté" à Châteauvillain (Haute-Marne), une grande installation murale intitulée Mécaniques cosmiques de la jouissance, dans le grand hangar principal, qui est composée de 24 peintures sur Plexiglas (1.05 x 1.05 m) des séries Mayan Diary et Suites Entropiques (2010-2015), formant ainsi un ensemble de 3.15 m de hauteur par 8,40 m de longueur. Un petite cellule cubique construite au milieu d'un espace lui étant consacrée (la cellule d'Hildegarde von Bingen) y accueillera 3 grandes peintures sur Plexiglas (1.40 x 1.40 m) de sa série des Suites Entropiques (2015) sur les murs intérieurs et 19 petites sérigraphies de sa nouvelle série Shakti-Yoni, 2019 (38 x 38 cm) sur les murs extérieurs. Une grande œuvre sérigraphiée monochrome bleu, sensuelle et magnifique Gribouillis, Bondage & Freedom (1,50 x 3 m), de 2008, sera également accrochée dans la cette salle obscure.
Le travail de JPS est fortement imprégné de spiritualité, de forces vitales et d’energies sexuelles depuis ses années New Yorkaise (1991).


MÉCANIQUES COSMIQUES DE LA JOUISSANCE : ÉROS* & HILDEGARDE*, EXTASES MYSTIQUES & SEXUELLES

Les artistes peuvent décrire, imager et transcrire des mondes, juste à partir de minuscules bribes de réalités, comme ces Lamas tibétains capables de voyager et parcourir corporellement des univers tout entiers.
"Les saints panditas étudient le monde et ses forces. Ceci nous a été décrit par le Tashi Lama qui vivait il y a huit cent cinquante ans. […] En mourant, il parla du temps où il avait vécu, selon la volonté du goro* (guide de leurs voyages transcendantaux) sur une étoile rouge à l'est du firmament, puis sur l’océan couvert de glace, enfin parmi les feux orageux qui brûlent dans les entrailles de la terre."

L'art peut être ainsi et aussi la révélation, la représentation, la description exacte de la māyā* à un point donné alpha, comme un point bindu* dans l'espace-temps dans la peinture. Sinon quel serait l'intérêt d'une telle pratique aussi surannée et désuète aujourd'hui face aux empires culturels et industriels de la société du spectacle ? Ce n'est bien sûr pas l'Art qui sauvera le monde, mais plutôt un éveil-réveil de la conscience collective. L'Art ne peut être que ce révélateur, ce déclencheur, ce principe transmutatif dévoilant la complexité, l'essence vitale et les profondeurs des mondes existants.

Mon art est consubstantiel à ces énergies du monde et intrinsèquement lié à l'histoire de l'humanité dans son ensemble. Reflétant, en miroir, la vie et les rêves, l'installation murale des Suites Entropiques 24, inonde et remplit l'espace visuel et imaginatif du spectateur de scènes orgiaques, de corps extatiques ; perdus ou retrouvés dans des espaces pleins, saturés et foisonnants (comme la nature), jouissifs et orgasmiques. Montrant systématiquement et inlassablement le plaisir et la transcendance existant bien sûr simultanément à l'intérieur et à l'extérieur de nous-mêmes, paradoxe vivant de toutes les énergies vitales, nous rendant à la fois vivant et mort, ici et ailleurs, dans le vide et dans la plénitude. Avec Éros travaillant incessamment et fidèlement dans mes peintures comme dieu fondateur et démiurge inassouvi, compagnon de vie et de solitude. Très présent et actif également aujourd'hui dans l'immense business pornographique, le plus florissant au monde avec celui de l'armement. Car toutes les images érotiques glanées sur le net ont une histoire, de souffrances mêlées à des jouissances, feintes ou véritables parfois. Elles sont les mémoires, sans doute, d'une trace d'un plaisir extatique. Chaque époque, chaque être humain nous parlent de ce qu'ils vivent et des puissances qui les entourent. Et il faut invoquer, aller voir, chercher des images et témoigner de même qu'Hildegarde imaginait, recréait un monde divin et cosmique au temps du moyen-âge et des croisades, illuminant le monde de ses révélations mystiques au travers de sa musique, de ses dessins et de ses écrits :
"Torturée, selon ses dires, depuis son enfance de visions et de révélations, Hildegarde aurait reçu l’ordre suivant : - Ecris ce que tu vois et ce que tu entends !" Elle témoigne dans Le livre des œuvres divines : "Les énergies de l’âme sont aussi très fortes parce que l’homme sait et sent Dieu par leur intermédiaire, quelle que soit sa dépendance des désirs de la chair..."*
Il est nécessaire et essentiel pour nous autres artistes, d'offrir au monde autre chose que ce qu'il EST ou croit seulement ÊTRE, par conventions, doxas ou habitudes : ce monde uniquement matérialiste, sécularisé, mû par l'argent, le pouvoir et le mépris de toute forme vivante autre que celle emplissant nos ego et nos coffres-forts. Ainsi, ne dit-on pas à Montréal la phrase suivante pour décrire la plupart des sinistres individus gouvernant nos pays et nos institutions : "Me, myself and I!" ou encore comme dans le Roman de la Rose* du XIIIe siècle: "Ils ont fait de l'argent leur maître, ces immondes crapauds terrestres." Or, cette pensée industrielle et capitaliste a réussi, en seulement quelque centaines d'années, à détruire presque complètement la diversité du monde sensible et vivant et l'ensemble de la Nature ! Bien malheureusement, nous en payons de facto le prix fort aujourd'hui, en ces temps de pandémie mondiale du COVID-19. Il est donc souhaitable que les artistes restent courageusement vigilants, frontalement et debout face à cet effondrement et cette disparition du monde, avec une attitude puissante, anarchiste, vivace, colorée, enthousiaste et sexuée… Pour essayer, autant que faire se peut, de régénérer le monde et réenchanter ses habitants, comme le dit si bien Novalis dans ses Fragments :

"L’artiste créateur se trouve en état de générer son propre univers au moyen du langage et des mots, qu’il utilise pour créer, de l’intérieur, une autre réalité… Celle de la poésie absolue."

* Éros est le dieu primordial de l’Amour et de la puissance créatrice dans la mythologie grecque.
* Hildegarde von Bingen (1098-1179) est une religieuse bénédictine mystique allemande qui fut dès son plus jeune âge et jusque dans sa vieillesse, gratifiée de visions mystiques extraordinaires. Patronne des médecines douces, compositrice, femme de lettres et sainte de l'Église catholique du XIIe siècle.
* "Un goro s’approche d’eux (les jeunes moines panditas) et les fixe longuement du regard. Lentement leurs corps se soulèvent et disparaissent progressivement dans les airs. Le goro reste assis, les yeux fixés sur l’endroit où il les a envoyés ; des fils invisibles les retiennent à sa volonté…" Bêtes, Hommes et Dieux, Ferdynand Ossendowski
* "La māyā est donc à la fois celle qui révèle Dieu et ce contre quoi l'homme doit lutter pour obtenir sa libération." La Vie Divine, Sri Aurobindo
* Bindu : est un terme sanskrit qui signifie goutte, point d'origine du big bang cosmique.
* Le livre des œuvres divines, Hildegarde von Bingen
* Le Roman de la Rose, Guillaume de Lorris et Jean de Meun

Jean-Pierre Sergent, Besançon le 19 mai 2020


Télécharger les fichiers PDF:

>
Biographie | Dossier de presse de l'exposition (6MB) | Communiqué de presse de JPS  | Press release (J-PS Eng)| Affiche de l'exposition


ARTICLES AU SUJET DE L'EXPOSITION

Entretien avec Catherine Jeanson pour le JMH

Entretien de Jean-Pierre Sergent avec Catherine Jeanson pour le JMH


PLANS DU PROJET DE L'INSTALLATION MURALE & POUR L'ACCROCHAGE D'AUTRES ŒUVRES

Exposition Voluptés de Jean-Pierre sergent, installation murale monumentale de 24 peintures (1.05 x 1.05 m), acrylique sérigraphiée sur Plexiglas, 8.40 x 3.15 m, 2020, Maison Laurentine, FranceExposition Voluptés de Jean-Pierre sergent, installation murale monumentale de 24 peintures (1.05 x 1.05 m), acrylique sérigraphiée sur Plexiglas, 8.40 x 3.15 m, 2020, Maison Laurentine, France
Exposition Voluptés de Jean-Pierre sergent, installation murale monumentale de 24 peintures (1.05 x 1.05 m), acrylique sérigraphiée sur Plexiglas, 8.40 x 3.15 m, 2020, Maison Laurentine, France Jean-Pierre Sergent, schéma n7 pour l'installation exposition voluptés, Châteauvillain, France, 2 août 2020 / 27 septembre 2020
Jean-Pierre Sergent, Gribouillis, Bondage & Freedom, 1,50 x 3,50 m, 2008, exposition Voluptés, été  2020, Châteauvillain, France
Jean-Pierre Sergent, Gribouillis, Bondage & Freedom, 1,50 x 3,50 m, 2008, exposition Voluptés, été  2020, Châteauvillain, France


PHOTOS DES ŒUVRES EXPOSÉES, LE GRAND MUR : MÉCANIQUES COSMIQUES DE LA JOUISSANCE, installation murale monumentale de 24 peintures (1.05 x 1.05 m), acrylique sérigraphiée sur Plexiglas, 8.40 x 3.15 m, été 2020

PHOTOS OF THE EXHIBITED WORKS: THE BIG WALL by Jean-Pierre sergent, exhibition Voluptuousness Maison Laurentine, Site le Chameau, 4 Route de Châtillon, Châteauvillain, France


VISUELS DES ŒUVRES EXPOSÉES

- 1-24, Suites entropiques, acrylique sérigraphiée sur Plexiglas, 1.05 x 1.05 m, 2010-15
- 25-27, Suites entropiques, acrylique sérigraphiée sur Plexiglas, 1.40 x 1.40 m, 2010-15
- 28-46, Shakti-Yoni, Ecstatic Cosmic Dances, acrylique sérigraphiée sur papier Rives BFK 250g, 38 x 37,5 cm, 2019
- 47, Gribouillis, Bondage & Freedom, 1,50 x 3,50 m, 2008, encre sur papier, édition 1 sur3
- 48, Beauty Is Energy #1, acrylique sérigraphiée sur papier Rives B.F.K, 250g, 76 x 56 cm, tirage unique 2002
- 49,Beauty Is Energy #3, acrylique sérigraphiée sur papier Rives B.F.K, 250g, 76 x 56 cm, tirage unique 2002.


LA CELLULE D'HILDEGARDE VON BINGEN (1098-1179)

Jean-Pierre Sergent, expsoition Voluptés, LA CELLULE D'HILDEGARDE VON BIGEN (1098-1179)Jean-Pierre Sergent, schéma n8 pour l'installation de la cellule d'Hildegarde von Bingen, exposition voluptés, Châteauvillain, France, 2 août 2020 / 27 septembre 2020Jean-Pierre Sergent, schéma n9 pour l'installation de la cellule d'Hildegarde von Bingen, exposition voluptés, Châteauvillain, France, 2 août 2020 / 27 septembre 2020


PHOTOS DE LA PRÉPARATION DES ŒUVRES ET DE L'INSTALLATION DE L'EXPOSITION